Maroc/Accroissement des décès dus au Covid-19 : voici les raisons

26 novembre 2020 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Depuis le début de la pandémie, le Maroc a enregistré 5539 cas de décès avec un taux de mortalité de 1,6%. Plusieurs raisons sont à la base de cette augmentation, a expliqué le ministre de la Santé.

" Cette augmentation des décès est due à la hausse observée du nombre de contaminations dans la période post-confinement avec l’entrée d’un certain nombre de provinces dans la troisième phase de propagation du Covid-19", fait savoir le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

De son côté, le docteur Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé et vice-président de la Fédération Nationale de la Santé, a relevé que " le nombre de décès augmente à cause du non-respect des mesures barrières", ajoutant " que le retard du diagnostic est l’un des facteurs causant cette hausse. Plusieurs cas arrivent très en retard dans un état critique, ce qui les rend difficilement récupérables " a-t-il souligné.

Concernant l’analyse épidémiologique de la base de données nationale relative au Covid-19, les hommes, les adultes et les plus de 65 ans, ceux souffrant des maladies chroniques, sont les plus exposés aux risques de décès du Covid-19. Les hommes représentent 69% du total des décès, avec 55% des décès liés à des maladies chroniques, a révélé le ministre, ajoutant qu’en août, après la levée du confinement, le nombre de cas confirmés était de 1 234 cas en moyenne, avec 25 décès par jour, en septembre le nombre a atteint 2 035 cas avec 35 décès par jour. En octobre dernier, c’était 3 078 cas confirmés avec 48 décès par jour et pour le mois de novembre, jusqu’au 22, le nombre de cas confirmés était de 4 812 cas par jour et 74 décès.

Bien que l’annonce de la campagne de vaccination contre le Covid-19 dans le Royaume constitue une solution pour diminuer les cas de mortalité, " la seule solution qui pourrait actuellement baisser le taux de mortalité n’est autre que les mesures barrières qui doivent être respectées " conclut le docteur Tayeb.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Alerte - Menaces - Explosion - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Coronavirus : 72 décès en 24 h au Maroc

72 personnes sont décédées ces dernières 24 heures au Maroc à cause du coronavirus. Avec ces chiffres, le royaume compte 3 445 morts depuis le début de l’épidémie en mars dernier.

Coronavirus au Maroc : 70 morts en 24 heures, dont 20 dans l’Oriental

70 décès ont été enregistrés ces dernières 24 h au Maroc, selon le ministère de la Santé, portant le nombre de morts depuis le début de l’épidémie du coronavirus à 3 695.

Le gouverneur de Tan Tan meurt du Covid-19

La nouvelle est tombée le mercredi 30 décembre. Hassan Abdelkhalki, gouverneur de la province de Tan Tan, est décédé à l’âge de 63 ans du Covid-19.

Maroc : le cri de détresse des patients atteints d’insuffisance rénale (vidéo)

Face au coût élevé des médicaments et à la saturation des hôpitaux causés par la crise sanitaire dû au coronavirus, les patients atteints d’insuffisance rénale dans la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Intoxications en hausse au Maroc : quelles solutions ?

La Fédération marocaine des Droits des Consommateurs s’inquiète après la hausse des cas d’intoxication alimentaire enregistrés dans certains restaurants ces dernières semaines. Elle appelle le ministre de la Santé et de la Protection sociale à...

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Plages au Maroc : l’embarrassante absence de toilettes publiques

Au Maroc, la plupart des plages sont dépourvues d’infrastructures sanitaires (toilettes, douches, centres de secours…). Une situation qui crée des désagréments aux touristes et aux MRE, surtout pendant la saison estivale.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.