Recherche

Maroc : aggravation du déficit commercial

© Copyright : DR

26 mai 2020 - 15h30 - Economie

Les échanges extérieurs ont enregistré un déficit commercial de 209 milliards de dirhams au titre de l’année 2019. L’information est donnée par le rapport d’activités de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) du royaume.

Le rapport d’activités 2019 de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) fait savoir que les échanges extérieurs de l’année 2019 enregistrent un déficit commercial de 209 milliards de dirhams (MMDH). Un déficit en hausse de 1,5 % par rapport à l’exercice 2018. L’ADII indique que ce déficit est le résultat d’une progression des importations de +2 %, soit +6,6 MMDH et de celle des exportations +6,6 MMDH ou +10,4 %. Le rapport d’activités précise que le taux de couverture est resté stable à 57,4 % contre 57,2 % en 2018. Il souligne également que ce taux aurait chuté de 1,2 point, si les importations des produits énergétiques n’avaient pas été prises en compte.

Le rapport de l’ADII établit une progression des importations à 491 MMDH. La hausse des importations des biens d’équipement de 5,5 %, de produits finis de consommation de 4,3 %, des achats de demi-produits de 4,5 % et des produits alimentaires de 4,4 % ayant contribué à l’évolution des importations enregistrées. Par contre, on note un ralentissement du rythme d’accroissement des importations par rapport à 2018. La chute de la facture énergétique de 7,2 % et des importations de produits bruts de 10 %, expliquent le ralentissement observé, a relevé l’ADII. A contrario, les secteurs automobile, agricole, agro-alimentaire et aéronautique affichent une bonne performance. Les exportations s’élèvent à 282 MMDH ; ce qui traduit un recul de la croissance des exportations due à la chute des exportations des phosphates et dérivés, rapporte Map Business.

Le secteur de l’automobile a progressé de 6,6 % et s’établit en tête des exportations de 2019 pour une contribution de 27,3 %. Il est suivi des livraisons agricoles et agro-alimentaires avec 21,6 % et des ventes de phosphates et dérivés pour 17,4 %. Il en est de même pour l’aéronautique avec une hausse de 7,3 %, a souligné le rapport. Les importations en Admission Temporaire pour Perfectionnement Actif (ATPA), enregistrent une légère baisse de 1 % pour une contribution de 25 % du total des importations en 2019. Pendant ce temps, les exportations en suite d’ATPA ont reculé de 1 % par rapport à 2018, représentant une part de 70 % du total des exportations.

Mots clés: Douane marocaine , Déficit

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact