Recherche

Le Maroc désigné délégué régional des douanes

© Copyright : DR

21 janvier 2008 - 00h53 - Maroc

L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) marocaine sera, à partir de juillet prochain, représentant régional des douanes pour l’Afrique du Nord et les pays du Proche et Moyen-Orient. L’annonce a été faite lors de la 27e réunion des directeurs généraux des douanes des pays membres de l’Organisation mondiale des douanes (OMD).

Cette réunion qui s’est tenue à Marrakech, du 15 au 17 janvier, s’inscrit dans le cadre de la politique de régionalisation des travaux adoptée par l’OMD. A l’ouverture, un tour d’horizon des dossiers d’action des chantiers ouverts et une présentation des objectifs et des modalités de fonctionnement de cette instante. « Cette réunion représente aussi une occasion pour donner un aperçu global des douanes du 21e siècle pour rendre les administrations douanières plus efficaces », indique Abdellatif Zaghnoun, DG de l’ADII.

« Face aux mutations que connaît le contexte économique mondial et du libre-échange, la douane joue un rôle crucial dans la lutte contre la contrefaçon, la contrebande et le blanchiment de l’argent », rappelle Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances. La douane est, en outre, la seule instance répressive qui se voit assigner une mission spécifique dans le cadre de l’accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle liés au commerce de l’Organisation mondiale du commerce. « Il faut bien préparer les administrations qui constituent l’acteur et l’arbitre du commerce international permettant la compétitivité des entreprises », note, de son côté, Michel Danet, secrétaire général de l’OMD.

Par ailleurs, les travaux ont porté sur le renforcement de la coopération, la communication et l’exploitation des capacités dans un effort pour sécuriser et faciliter la chaîne d’approvisionnement des échanges internationaux. Il est évident que les administrations des douanes ne peuvent accomplir pleinement leurs missions de collecte de recettes, de facilitation des échanges et de protection de la société que si elles possèdent des agents suffisamment bien formés. De ce fait, la création de pools régionaux de formation était au centre des débats.

L’Economiste - Hanane Hassi

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact