Appareils électroménagers au Maroc : une flambée des prix à prévoir

10 décembre 2023 - 15h30 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Une augmentation significative des droits d’importation sur certains petits appareils électriques vient d’être votée par la Chambre des représentants. Ce vote va entraîner une forte augmentation des prix.

Parmi les appareils concernés par cette augmentation, on retrouve des produits couramment utilisés dans les foyers, tels que les moulins, mixeurs alimentaires, presse-agrumes, rasoirs, appareils de coupe ou de tonte des cheveux, épilateurs électriques, et divers types de chauffe-eau. Cette liste s’étend également à des appareils tels que les sèche-cheveux, sèche-mains, fers à repasser, fours à micro-ondes, et tondeuses à gazon électriques, parmi d’autres appareils thermiques électriques domestiques, indique Al3omk.

A lire : Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

Le gouvernement justifie cette augmentation des droits d’importation comme une stratégie pour encourager la fabrication locale et renforcer la production nationale. En ciblant spécifiquement les appareils qui ne requièrent pas une technologie de fabrication avancée, l’objectif est de localiser la production de ces produits au Maroc, dans l’espoir de réduire le déficit de la balance commerciale.

À noter qu’une taxe douanière de 30 % était également prévue pour les smartphones, mais celle-ci a finalement été réduite à 17 % suite à une levée de boucliers de la part de nombreux parlementaires.

Pour résumer, voici certains appareils qui devraient voir leur prix augmenter dès le mois de janvier :

• Moulins à café
• Mixeurs alimentaires
• Presse-agrumes
• Rasoirs
• Appareils de coupe ou de tonte des cheveux
• Appareils d’épilation avec moteur électrique intégré
• Chauffe-eau instantanés
• Chauffe-eau accumulés
• Chauffe-eau électriques immergés
• Sèche-cheveux
• Sèche-mains
• Fers à repasser
• Fours à micro-ondes
• Tondeuses à gazon électriques
• Appareils thermiques électriques à usage domestique
• Appareils de préparation de café ou de thé
• Grille-pain

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Inflation - Douane marocaine - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très...

Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Le gouvernement marocain prévoit d’augmenter le droit d’importation appliqué aux smartphones. Par conséquent, les prix de ces appareils pourraient augmenter de façon significative.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Au Maroc, l’huile d’olive se fait rare et chère

Au Maroc, la sécheresse et les vagues de grande chaleur continuent de toucher la production de l’huile d’olive qui connait une baisse considérable cette année. En conséquence,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fonctionnaires marocains : une décennie de croissance salariale

Entre 2012 et 2022, le salaire moyen dans la fonction publique marocaine a connu une hausse de 15,1 %, selon le ministère de l’Économie et des finances.

Maroc : hausse vertigineuse des faillites d’entreprises

Une « hausse vertigineuse » du nombre de défaillances d’entreprises devrait toucher le Maroc, selon Allianz Trade, leader mondial de l’assurance-crédit.

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Marocains, déclarez vos avoirs à l’étranger : les règles changent en 2024 !

Le gouvernement marocain a instauré dans le budget 2024 une contribution libératoire relative à la régularisation spontanée sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger de manière définitive. Que retenir ?

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un démenti formel. Ce contrôle n’intervient que dans les transactions...

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.