Maroc : les sociétés de carburant se sont entendues sur les prix

19 septembre 2019 - 17h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les trois principaux acteurs du secteur des carburants, Afriquia, Vivo energy (Shell) et Total, ont reconnu les griefs sur des soupçons d’entente dont le Conseil de la Concurrence avait fait cas. Des négociations peuvent donc être entamées mais des sanctions pécuniaires ne seront pas écartées.

On en sait un peu plus sur l’affaire des prix des carburants. Les trois principaux acteurs du secteur n’ont pas nié les griefs sur des soupçons d’entente que leur avait adressés le Conseil de la Concurrence, rapporte TelQuel.

Ce mea culpa qui est intervenu au mois de juillet vient répondre aux griefs que le Conseil de la Concurrence a adressés auxdits pétroliers dans le cadre de son instruction sur la conformité de certaines de leurs pratiques avec le droit de la concurrence.

La décision et les éventuelles sanctions de l’institution devaient donc intervenir deux mois plus tard, soit fin septembre, indique la même source.

TelQuel fait savoir qu’Afriquia, Vivo energy (Shell) et Total, qui concentrent à eux trois près de 60 % de parts de marché, ont opté pour la "procédure de non-contestation". La porte est de facto ouverte aux négociations.

“Il va y avoir une négociation entre le Conseil de la Concurrence et chaque société. C’est la phase la plus sensible, parce que c’est celle qui va aboutir sur une décision.

Il est difficile de prévoir combien de temps vont durer ces négociations,” éclaire un connaisseur des mécanismes du Conseil de la Concurrence.

Si la négociation aboutit, le plafond de la sanction pécuniaire en cas de non-contestation sera réduit de moitié pour les trois principaux acteurs du secteur des hydrocarbures. Jamais, dans l’histoire de la concurrence au Maroc, le Conseil n’avait eu à statuer sur une affaire de ce poids, fait remarquer TelQuel.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pétrole - Afriquia - Total Maroc

Aller plus loin

Maroc : amende record pour pratiques anti-concurrentielles dans le secteur pétrolier

À l’issue de l’instruction renvoyée le 23 juin 2023 par le rapporteur général, le Conseil de la Concurrence a infligé une grosse amende aux neuf sociétés de fourniture, de...

Au Maroc, les accusations contre les pétroliers sont fondées

L’enquête sur le présumé cartel des distributeurs de carburant a été bouclée, et le Conseil de la concurrence a envoyé ses griefs définitifs au Groupement des pétroliers du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Total Mauritanie dans le giron du groupe marocain Akwa Africa

Le rachat par Akwa Africa, filiale du groupe Akwa, holding du chef du gouvernement marocain, de la filiale mauritanienne du groupe énergétique français TotalEnergies sera bientôt officialisé. Au Maroc, le Conseil de la concurrence a donné carte blanche...

Gaz naturel de Tendrara : les ambitions énergétiques du Maroc se concrétisent

La société britannique en charge de l’exploitation du gisement de gaz de Tendrara, Sound Energy, indique que les premières recettes générées par ce projet devraient être perçues dès 2024. L’entreprise collabore étroitement avec l’Office National de...

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Total accusé de servir du mauvais carburant aux Marocains

Une députée du Parti authenticité et modernité (PAM) vient d’interpeller la ministre de la Transition énergétique sur la qualité du carburant servi dans certaines stations-service marocaines ces dernières semaines.

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.