Recherche

La Mamounia quitte le giron de l’Etat

© Copyright : DR

14 octobre 2019 - 11h00 - Economie

Le Conseil de la ville de Marrakech a cédé ses parts du palace mythique de Marrakech, La Mamounia. Ceci en contrepartie de 115 hectares de biens fonciers étatiques. Cette décision du Conseil de la ville portant sur 28% des parts en partage entre l’ONCF et la CDG a été entérinée lors de la seconde session du mois d’octobre.

La Chambre des représentants avait approuvé à la majorité, lors d’une séance plénière, le projet de loi 91.18 modifiant et complétant la loi 39.89 autorisant le transfert d’entreprises publiques au secteur privé.

Selon Hespress, le texte avait obtenu l’aval de 119 députés contre 65. Ce projet de loi sur le transfert d’entreprises publiques au secteur privé a permis principalement l’inscription sur la liste des sociétés privatisables de la Société d’exploitation de la Centrale thermique de Tahaddart et de l’hôtel de La Mamounia, actifs respectivement dans les secteurs de l’énergie et de l’hôtellerie, poursuit le site.

Le média explique que la commission pour la transformation du secteur public en secteur privé est composée de Zouhair Chorfi, Mohamed Sadiqi, Khalid Safir, Mounia Boucetta et Fouzia Zaâboul.

Pour ce qui est de celle chargée d’évaluer la privatisation des entreprises publiques, Hespress rapporte que la présidence a été confiée au Wali de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, alors que la vice-présidence sera assurée par le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami.

Les autres membres sont Mohamed Amine Benhalima, Hassane Boubrik, Amina Benkhadra, Ghizlane Guedira et Diaâ Oudghiri.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact