Le Maroc et l’Espagne ensemble pour un exercice militaire

30 juin 2021 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les forces armées espagnoles et marocaines participent, du 28 juin au 10 juillet, à l’exercice militaire Sea Breeze, organisé par les États-Unis et l’Ukraine avec le soutien de l’OTAN dans la région de la mer Noire. Des manœuvres qui vont rapprocher les deux pays qui traversent depuis avril une grave crise diplomatique.

À l’invitation des États-Unis et de l’Ukraine, les militaires espagnols et marocains vont collaborer pendant quelques jours dans le cadre de l’exercice militaire dénommé Sea Breeze qui se déroule en mer Noire. Il s’agit de l’une des plus grandes manœuvres organisées dans la région, et qui rassemble près de 5 000 soldats, 32 navires militaires et une quarantaine d’avions, fait savoir Vozpópuli. L’objectif des organisateurs est d’« améliorer l’interopérabilité » et la « collaboration » entre les forces armées participantes, et de « renforcer la sécurité maritime et la paix » dans la région.

À lire : African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Le Maroc est à sa première participation à cet exercice tandis que l’Espagne en est à sa quatrième participation, après 2014, 2016 et 2020. Les deux pays vont travailler ensemble pour la première fois depuis l’éclatement de la crise diplomatique et migratoire intervenues en avril et mai. Les bonnes relations avec Washington ont favorisé la participation du Maroc à ces manœuvres, croit savoir la même source qui rappelle l’organisation conjointe par les deux pays, de l’African Lion, un autre grand exercice militaire qui s’est déroulé en grande partie au Maroc cette année, sans la présence des forces espagnoles qui n’ont pas été invitées par le Maroc, crise diplomatique oblige !

À lire : Exercices militaires conjoints entre le Maroc et les Etats-Unis

Outre les États-Unis, l’Ukraine, l’Espagne et le Maroc qui prennent part au Sea Breeze 2021, l’exercice rassemble aussi les troupes d’Albanie, d’Australie, du Brésil, de Bulgarie, du Canada, du Danemark, d’Égypte, d’Estonie, de France, de Géorgie, de Grèce, d’Israël, d’Italie, du Japon, de Lettonie, Lituanie, Moldavie, Norvège, Pakistan, Pologne, Roumanie, Sénégal, Corée du Sud, Suède, Tunisie, Turquie, Émirats arabes unis et Royaume-Uni.

« Le ministère russe de la Défense surveillera de près la préparation et la conduite des manœuvres Sea Breeze par l’Ukraine et les États-Unis, avec la participation des pays de l’OTAN, et si nécessaire, il réagira de manière appropriée », a déclaré le général Igor Konashénkov, le porte-parole de la Défense russe, qui a exprimé son mécontentement par rapport à la tenue de ces exercices en mer Noire. « Sea Breeze 21 n’a rien de nouveau, si ce n’est que le nombre de pays participants est plus important que les années antérieures et que les scénarios sont plus complexes ! », rassurent pour leur part les organisateurs.

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Défense - Armement - Ukraine - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

Le Maroc et les États-Unis lancent la planification de l’exercice «  African Lion 21  »

La prochaine édition de l’African Lion 21 intervient dans un contexte marqué par la crise sanitaire du Covid-19. C’est dans ce cadre que le Général Major Andrew Rohling,...

Tensions avec le Maroc : l’Espagne demande l’aide des Etats-Unis

La ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya a demandé au secrétaire d’État américain, Antony Blinken, d’aider l’Espagne à régler la crise engendrée par...

African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Le Maroc n’a pas inscrit l’Espagne sur la liste des participants à l’édition 2021 de l’exercice militaire African Lion, organisé chaque année par le royaume, en collaboration...

Exercices militaires conjoints entre le Maroc et les Etats-Unis

Les armées marocaine et américaine s’activent pour l’organisation en juin, de African Lion, les plus grandes manœuvres militaires en Afrique. L’édition de 2020 n’avait pas eu...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des hélicoptères H135 d’Airbus pour les Forces Royales Air marocaines

Le Maroc a commandé des hélicoptères H135 d’Airbus auprès du constructeur aéronautique européen, Airbus. De quoi moderniser et renforcer sa flotte d’hélicoptères militaires.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Sortie imminente du premier véhicule militaire 100% marocain

Les choses se précisent pour la sortie du premier véhicule blindé 100 % marocain destiné aux Forces armées royales (FAR). Rendez-vous à la 5ᵉ édition des Journées de l’industrie, Industry Meeting Days.

Le Qatar reconnaissant envers le Maroc

Le Maroc apporte son expertise et son savoir-faire en matière de sécurité au Qatar, pays organisateur de la prochaine coupe du monde. Une aide très appréciée par Doha.

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.