Le Maroc favorable à l’extradition d’un Français vers les États-Unis

9 août 2022 - 09h00 - France - Ecrit par : A.T

La justice marocaine a prononcé un « avis favorable » à l’extradition vers les États-Unis du Français Sébastien Raoult, soupçonné dans une affaire de cybercriminalité.

Le jeune étudiant âgé de 21 ans, a été arrêté au Maroc le 31 mai dernier, recherché par le FBI, pour avoir participé au vol de près de 200 millions de données sur internet, après s’être introduit dans les systèmes informatiques de plusieurs sociétés à travers le monde, dont les États-Unis.

A lire : Le Maroc refuse l’extradition en France du baron de la drogue Sofiane Hambli

Réclamé par les États-Unis, le jeune Français devrait être extradé suite à l’avis favorable de la Cour de cassation. L’ultime décision est désormais attendue du côté du gouvernement, sur cette procédure. Les ministres de la Justice et des Affaires étrangères doivent à leur tour donner leurs avis.

Réagissant après la décision, de la justice marocaine, Me Philippe Ohayon a réitéré sa demande d’ouverture d’une enquête judiciaire en France, assortie d’un mandat d’arrêt français pour obtenir l’extradition de son client vers la France. L’affaire suscite beaucoup de réactions en France, où Eric Dupont-Moretti, le ministre français de la justice a estimé que le pays n’avait pas la possibilité d’intervenir à ce stade.

Sujets associés : France - États-Unis - Droits et Justice - Extradition

Aller plus loin

Le Maroc extrade Sébastien Raoult aux États-Unis

Trois semaines après la signature du décret d’extradition du jeune Français Sébastien Raoult, il a embarqué mercredi après-midi vers les États-Unis.

Après 15 ans de cavale au Maroc, un Français rattrapé par la justice de son pays

La cour d’assises du Finistère a condamné, jeudi dernier, un Breton qui avait fui au Maroc en 2006 à 15 ans de prison pour des viols sur sa fille et sa nièce.

Sébastien Raoult : le Maroc silencieux quant à la date d’extradition

Plus de 15 jours sont déjà passés depuis que le Maroc a signé le décret d’extradition de Sébastien Raoult, le jeune français incarcéré à la prison de Tiflet 2 et accusé de...

Un Français en cavale arrêté par Interpol au Maroc

L’antenne d’Interpol à Rabat a procédé à l’interpellation d’un Français faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international émis à son encontre par les autorités judiciaires...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.