La famille de Zakaria Mennouni, tué par la police en France, réclame justice et vérité

16 juillet 2022 - 16h40 - France - Ecrit par : S.A

N’ayant pas reçu jusque-là le rapport de l’autopsie réalisée en France, la famille de Zakaria Mennouni, jeune étudiant de 26 ans, tué par la police française à Blois le 22 avril dernier et enterré à Casablanca, réclame justice et vérité. Son avocat a déposé une demande au procureur général du roi près la Cour d’appel visant à autopsier le corps du jeune homme.

La famille de Zakaria Mennouni veut connaître la cause du décès du jeune étudiant et « obtenir justice » pour le défunt. Dans un communiqué en date du 26 avril 2022, le procureur de Blois n’avait fourni que des précisions sur les circonstances du décès du jeune homme. Il serait mort suite à « un choc hémorragique en lien avec les lésions abdominales et cervicales […] ; cependant, il n’est pas possible de distinguer parmi les deux premières séries de plaies, celles qui ont pu causer la mort. […] Il était armé d’un couteau avec lequel il s’est blessé lui-même avant de menacer les forces de l’ordre », rapporte le quotidien régional La Nouvelle République.

À lire : États-Unis : un Marocain tué au Texas, sa famille réclame justice

« Ne pas pouvoir déterminer la cause de la mort de Zakaria Mennouni, alors qu’il a reçu trois balles à l’estomac et une au thorax, est une mascarade », estime Mourad Elajouti, avocat de la famille. À ce jour, « la famille n’a reçu aucun rapport » de l’autopsie réalisée en France, assure-t-il. D’où, la demande adressée au procureur général du roi près la Cour d’appel de Casablanca pour procéder à une nouvelle autopsie du défunt. « Lorsque l’autopsie sera effectuée, son rapport servira à ouvrir une enquête, à réclamer l’identité des policiers français et à déposer une plainte sur la base de l’article 710 du Code de procédure pénale. »

À lire : France : un jeune maghrébin abattu par la police

Avant d’enclencher cette procédure, « la famille a engagé une procédure en France en portant plainte contre X pour homicide volontaire ». « Cela dit, un rapport d’autopsie est nécessaire pour activer une enquête dans ce sens. D’où l’intérêt de cette procédure au Maroc, sachant que l’article 710 du code marocain de procédure pénale permet de poursuivre les auteurs de crimes de nationalité étrangère en dehors du territoire marocain lorsque la victime est marocaine. Et ce, via une commission rogatoire afin de demander l’extradition des auteurs du crime. »

À lire :États-Unis : un Marocain tué au Texas, sa famille réclame justice

Mourad Elajouti estime par ailleurs que « le fait de ne pas délivrer le rapport d’autopsie après trois mois d’attente est une tentative de protéger les policiers ». Et de conclure : « Nous avons également l’impression que cette mort n’est pas prise au sérieux, car le défunt n’est pas un citoyen français. S’il ne s’agissait pas d’un étranger, la réaction aurait été différente, notamment en raison de l’augmentation des bavures et violences policières en France durant ces dernières années ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Casablanca - Droits et Justice - Etudiants

Aller plus loin

Un Marocain arrêté en Espagne pour le meurtre en France d’Abdelkader Safi

Karim B. dit “Bouchon”, recherché par la police judiciaire pour le meurtre d’Abdelkader Safi, un lycéen de 17 ans tué d’une balle “perdue” à Nîmes le 25 janvier dernier, a été...

La Rochelle : la famille du SDF marocain tué à coups de couteau réclame justice

Les compagnons de rue de Saïd, un SDF marocain retrouvé mort à La Rochelle le 6 août dernier sur le site de la friche industrielle du Gabut, ont organisé une marche blanche,...

États-Unis : un Marocain tué au Texas, sa famille réclame justice

Un Marocain de 31 ans résidant au Texas a été froidement abattu lundi dernier par un individu qui n’est toujours pas poursuivi devant les tribunaux. Indignée, la famille du...

Reconstitution difficile du décès de Mohamed Gabsi, mort après son interpellation

La justice française a fini mercredi de reconstituer le décès de Mohamed Gabsi, 33 ans, à la suite de son interpellation le 8 avril 2020 à Béziers (Hérault). Le policier...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...