Espagne : une Marocaine réclame justice pour le viol de sa fille

4 octobre 2021 - 22h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Bouchra Aoram, Marocaine dont la fille de 9 ans aurait subi des abus sexuels de la part de son beau-père en août 2020, est désespérée. Malgré les plaintes déposées au tribunal de première Instance d’Algésiras, elle n’a toujours pas obtenu justice pour ce crime odieux commis sur sa fille.

Bouchra Aomran a saisi en août dernier la justice d’une plainte contre le beau-père de sa fille de 9 ans qui l’aurait agressée sexuellement. Depuis lors, le tribunal de première instance d’Algésiras tarde à rendre son verdict. Pendant ce temps, la victime continue de subir les conséquences de cet acte. « Ma fille a très peur quand elle sort. La nuit, elle est terrifiée et fait des cauchemars », confie la jeune femme de 30 ans à Diario Area.

À lire : Le viol d’une Marocaine suscite l’émoi en Espagne

Seule et sans aucune famille à Algésiras, Bouchra attend désespérément l’ouverture du procès du viol sur sa fille. Elle a déposé une plainte pour abus sexuel contre son beau-père le 15 août 2020, mais c’est pratiquement un an plus tard, précisément le 6 juillet 2021, que le juge a demandé qu’elle fasse l’objet d’un examen clinique. « Quatorze mois se sont écoulés sans que ma fille ne reçoive aucun traitement et le rapport médical n’est pas non plus transmis au tribunal », déplore-t-elle.

À lire : Espagne : un Marocain condamné à 13 ans de prison pour viol sur ses filles mineures

Bouchra ne sait plus où donner de la tête avec sa fille, victime d’un côté, et son mari, le violeur de l’autre. « Cet homme l’a maltraitée pendant que je m’occupais de son fils, atteint d’un cancer, à l’hôpital. Ma fille souffre et cet agresseur est libre. Oui, il a une ordonnance restrictive, mais il mène une vie normale alors qu’il devrait être en prison », dénonce-t-elle.

« Je ne comprends pas pourquoi le procès prend autant de temps et pourquoi cet homme est toujours en liberté. Je ne vais pas m’arrêter tant que justice n’est pas rendue », insiste-t-elle. Le beau-père en question avait pourtant déjà été condamné pour d’autres abus sexuels sur mineure, indique la police dans son rapport.

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Algésiras - Violences et agressions

Aller plus loin

Espagne : un Marocain condamné pour mauvais traitements sur son bébé d’un an

Un Marocain résidant à Pampelune (Pays basque espagnol) a été condamné à un an et 9 mois de prison pour avoir maltraité sa fille âgée d’un an.

Salé : de nouvelles révélations sur le viol et la séquestration de quatre sœurs

L’enquête des gendarmes a débouché sur de nouvelles révélations concernant l’affaire de torture et de viol collectif dont a été victime à Bouknadel, dans les environs de Salé,...

La famille de Zakaria Mennouni, tué par la police en France, réclame justice et vérité

N’ayant pas reçu jusque-là le rapport de l’autopsie réalisée en France, la famille de Zakaria Mennouni, jeune étudiant de 26 ans, tué par la police française à Blois le 22 avril...

Mulhouse : le mariage cauchemardesque d’une Marocaine a pris fin

Un Marocain résidant à Mulhouse a comparu devant le tribunal pour des charges de violence habituelle, de séquestration et d’agressions sexuelles envers son épouse. Il a été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.