Maroc : le Fonds Covid-19 bientôt épuisé, que faire ?

8 avril 2021 - 12h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Après les actions menées jusqu’ici au Maroc pour lutter contre la propagation de la pandémie et le maintien du tissu économique, l’État risque de se retrouver très bientôt sans fonds. Comment alimenter le Fonds Covid-19 en détresse ? C’est la grosse question que se posent actuellement les autorités.

En raison de la crise sanitaire, depuis près d’un an et demi, le Maroc a mis en place une cagnotte pour accompagner les populations et entreprises. Très sollicitée, cette caisse est en voie d’épuisement, prévient Eco actu. Le coût global de la crise est estimé à près de 40 Mds de DH lié à une grande chute des recettes associée au caractère incontournable des dépenses, à en croire la récente analyse de CDG capital. Par ailleurs, en dépit de la baisse des recettes fiscales estimée à 34,5 Mds de DH en 2020 et 33,6 Mds de DH en 2021 contre un tableau hors crise sanitaire, soit une perte de 68,1 Mds de DH, l’État doit poursuivre son soutien à plusieurs secteurs.

Ainsi, au cours de la 12ᵉ réunion tenue le 2 avril et vu la situation actuelle, le Comité de veille économique a décidé de rallonger jusqu’au 30 juin 2021, les mesures pour les 8 contrats-programmes (le tourisme, la restauration, les traiteurs et évènementiel, les parcs de jeux et d’attraction, la presse, les industries culturelles et créatives, les salles de sport privées et crèches), soit près de 102 000 salariés à prendre en compte et financés par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus « Le Covid-19 », avec près de 612 MDH sur 3 mois, en plus du coût des indemnités des employés de certains secteurs, objet des conventions, pas encore versées.

Toutefois, vu que le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie ne compte que 3,5 Mds de DH qui doivent également servir au financement de la campagne de vaccination qui est encore à ses débuts, plusieurs s’inquiètent quant à la stratégie du gouvernement pour sortir de cette situation.

L’État fera-t-il encore appel aux dons pour renflouer le Fonds, ou recourra-t-il à d’autres fonds propres ? Faudra-t-il encore compter sur les entreprises privées, établissements publics, fonctionnaires, MRE et autres déjà éprouvés ? Que fera concrètement le gouvernement pour la survie de l’économie nationale ? Tous les regards sont tournés vers l’Exécutif.

Sujets associés : Crise économique - Fonds - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : un contrat-programme pour sécuriser l’emploi dans la restauration

Pour soutenir les restaurateurs qui ont été sévèrement impactés par la crise sanitaire du coronavirus, le comité de veille a élaboré plusieurs contrats pour divers secteurs....

Covid-19 : plus de 3 millions de personnes totalement vaccinées au Maroc

Le Maroc figure en bonne place au tableau mondial de la vaccination contre le Covid-19. C’est ce qu’a indiqué jeudi, le bulletin quotidien du ministère marocain de la Santé.

Le Maroc intègre les MRE dans le plan de relance

Le royaume doit compter avec les Marocains du monde dans le plan de relance économique. Dans ce sens, ils ont été invités à prendre part aux fonds thématiques relatifs au fonds...

Maroc : entrée en vigueur d’une nouvelle amnistie fiscale

L’amnistie sur les majorations et pénalités de retard sur les impayés d’impôts est effective depuis le 1ᵉʳ janvier 2021 au royaume. Cette mesure concerne les impôts et taxes du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...

Première apparition publique du roi Mohammed VI guéri du Covid-19

Le roi Mohammed VI est guéri du Covid-19. Il a fait sa première apparition publique dimanche 10 juillet, jour de célébration de l’Aïd-Al Adha.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

La croissance marocaine bouleversée par la guerre en Ukraine et la pandémie

En 2023, l’économie marocaine resterait impactée par les effets de la pandémie et la guerre en Ukraine. Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a affirmé que le taux de croissance devrait se situer autour de 5,4 %.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.