Risque de « rupture majeure » des relations entre la France et le Maroc

11 mai 2023 - 18h10 - France - Ecrit par : A.P

Tendues depuis un moment pour diverses raisons (visa, Pegasus, Sahara), les relations entre la France et le Maroc se détériorent de jour en jour. Un seul responsable de cette situation : le président Emmanuel Macron dont les actes, selon certains analystes, pourraient conduire à une « rupture majeure, grave et inédite » des relations entre les deux pays.

Dans une tribune accordée au magazine français Valeurs Actuelles (VA), le journaliste Pierre d’Herbès, spécialiste des questions de défense, soutient que la manière maladroite de Paris de « courtiser » Alger au point d’« agacer » Rabat, serait à la base du malaise entre le Maroc et la France. Malgré la « main tendue » de la France, « l’année 2023 n’a rien eu d’une lune de miel avec l’Algérie », fait-il observer, soulignant que l’opération de charme à outrance de la France envers l’Algérie, risque de lui faire perdre « son influence au Maghreb » et de menacer la sécurité de la région.

À lire : Les relations entre la France et le Maroc ne sont pas « bonnes » selon une source marocaine

Si la relation de la France avec l’Algérie « est toujours fébrile », celle avec le Maroc est au bord du gouffre. « Pourtant allié historique de Paris, la rupture menace », explique le magazine, rappelant la déclaration d’Emmanuel Macron qui, en conférence de presse à l’Élysée, assurait que les relations avec le Maroc étaient bonnes. « Les relations ne sont ni bonnes ni amicales », avaient rétorqué les autorités marocaines. La France a changé son ambassadeur à Rabat, et le Maroc a rappelé son ambassadeur à Paris et laissé ce poste vacant depuis lors.

À lire : France-Maroc : « un partenariat bilatéral d’exception », selon le Quai d’Orsay

Cette situation est « provoquée par les multiples tentatives ratées de rapprochement entre Paris et Alger et par les attaques répétées contre le Maroc dans la presse française dans le sillage de l’affaire du +Qatargate+, en décembre 2022 », détaille la publication, notant aussi le vote en janvier au Parlement européen d’une résolution contre les atteintes à la liberté de la presse au Maroc. « Le Maroc dénonce une ingérence et tient la France pour responsable. Le soutien des eurodéputés macronistes du groupe Renew à la résolution n’est pas passé inaperçu à Rabat » qui « dénonce aussi un double standard vis-à-vis de son voisin algérien », poursuit le magazine.

À lire : Le Sahara toujours au cœur des tensions entre le Maroc et l’Algérie

Au regard de ces faits, l’auteur de la tribune estime que la France et le Maroc sont au bord « d’une rupture majeure, grave et inédite », précisant que l’ambiguïté de Paris au sujet du Sahara est l’un des points de friction entre les deux pays. Une telle rupture inquiéterait Paris, le Maroc étant un partenaire stratégique de la France en Afrique de l’Ouest en matière de lutte contre le terrorisme islamiste, et surtout dans un contexte de « sentiment anti-français » dans la région et de concurrence stratégique avec la Chine, les États-Unis, la Russie ou la Grande-Bretagne.

Sujets associés : France - Algérie - Diplomatie - Sahara Marocain

Aller plus loin

Les relations entre la France et le Maroc ne sont pas « bonnes » selon une source marocaine

Le président français, Emmanuel Macron, a déclaré le 27 février entretenir des relations « amicales » et « bonnes » avec le Maroc. Une affirmation démentie par une source...

Entre le Maroc et la France, le temps de la réconciliation est venu

Les tensions entre le Maroc et la France doivent être apaisées pour permettre la relance rapide des relations bilatérales entre les deux pays, analyse le think-tank Omega Center...

Aide française au Maroc : réaction d’Emmanuel Macron à la polémique

Le président français, Emmanuel Macron, a souhaité la fin des « polémiques qui n’ont pas lieu d’être » sur le refus de l’aide proposée par la France au Maroc, touché par un...

France-Maroc : le défi d’une relation éclipsée par l’Algérie

Invité par la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques, l’ancien ambassadeur de France en Algérie (2008 à 2012 et 2017 à 2020), Xavier Driencourt, était jeudi à Toulon où...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Amar Belani porte de nouvelles accusations contre le Maroc

Le Maroc est une fois de plus dans le viseur d’Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb qui l’accuse de « ruiner » les efforts de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.