Recherche

Maroc : appel à mettre fin au diktat des gardiens de parkings

© Copyright : DR

1er septembre 2019 - 17h00 - Société

Suite à l’incident qui a causé la mort d’un jeune automobiliste à Saïda près d’Oujda, une campagne nationale a été lancée sur les réseaux sociaux afin d’en finir avec le diktat des gardiens de voitures.

Les citoyens se doivent de défendre la gratuité du stationnement et de dénoncer toute tentative visant à conférer un caractère légal à la pratique de rentes érigées en règle par des gardiens de voitures. C’est l’essentiel à retenir du message publié sur les réseaux sociaux dans le cadre de la Campagne nationale de Lutte contre le diktat des gardiens de voitures.

Les initiateurs de cette campagne ont dénoncé la pratique du gardiennage dans le Royaume. "Il suffit d’acheter un gilet au prix de 20 dirahms et de choisir un endroit où les automobilistes s’arrêtent souvent pour leur demander 2 dirhams ou même plus. C’est insensé, et ça n’existe dans aucun pays", ont-il fustigé. De même, ils ont avancé que les concernés sont loin d’être des gardiens professionnels dans la mesure où leur activité ne consiste pas à surveiller les voitures mais plutôt à louer juste une partie de l’espace public pour stationnement.

Par ailleurs, les initiateurs de la campagne ne comptent pas mener ce combat tous seuls. C’est pourquoi, ils ont demandé au Gouvernement de jouer sa partition afin que règne l’ordre. À les en croire, il s’agira pour les décideurs d’offrir de véritables emplois "aux porteurs des gilets et repris de justice", afin d’éviter la poursuite de l’exploitation illégale des citoyens par des gardiens de voitures.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact