Au Maroc, la guerre Hamas-Israël déteint sur les fêtes juives

26 avril 2024 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La guerre entre Israël et le mouvement palestinien du Hamas dans la bande de Gaza déteint sur la célébration des fêtes juives (la pâque et la Mimouna) au Maroc.

« C’est déplaisant de célébrer cette année, alors que des otages innocents restent captifs et que des milliers de Palestiniens sont quotidiennement massacrés à Gaza », a déclaré à The New Arab Adela, une juive marocaine, rencontrée à Casablanca, ville ou l’on retrouve la majorité des 2 500 membres de la communauté juive au Maroc. Les échos de la fête du Mellah, le quartier juif, qui résonnaient autrefois dans les synagogues, ont laissé place à un lourd silence, interrompu seulement par des reniflements et des murmures de prières. « Tout ce que nous pouvons faire, c’est prier ; prier pour nous tous », a-t-elle ajouté. Or, après la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, nombreux sont les touristes israéliens qui se rendaient dans le royaume pour célébrer avec faste la Pâque, ainsi que la tradition juive marocaine « Mimouna ». « Je pense qu’aujourd’hui, le Maroc est un endroit plus sûr pour célébrer la fête », déclarait au même média un touriste israélien lors de sa couverture de la célébration de la Pâque au Maroc en 2022.

À lire :Israël déconseille le Maroc à ses ressortissants

Depuis l’attaque spectaculaire et surprise du mouvement palestinien du Hamas et la riposte sanglante d’Israël, des centaines de citoyens et militants se mobilisent dans les rues de Rabat et d’autres villes marocaines pour manifester pour la Palestine d’une part, et appeler le Maroc à revenir sur la normalisation de ses relations diplomatiques avec l’État hébreu en échange de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara et à la fermeture du bureau de liaison israélien dans la capitale marocaine, d’autre part. Avant la célébration de la fête de Pâques juives aussi appelée Pessah ou la Mimouna, le Conseil de la sécurité nationale israélien (NSC) a déconseillé fin mars aux Israéliens de se rendre au Maroc, en Égypte, en Turquie et en Jordanie. Malgré la situation, Adela dit qu’elle se sent personnellement en sécurité au Maroc. Toutefois, elle déconseille aux Israéliens de venir au Maroc cette année. « Les gens sont furieux contre Israël et considèrent tous les Israéliens comme complices et coupables de la mort des Palestiniens », a-t-elle ajouté.

À lire :La guerre à Gaza a affecté le tourisme entre Israël et le Maroc

Aujourd’hui, des familles juives marocaines sont divisées en raison de la guerre entre Israël et le Hamas. Les plateaux de Seder ont laissé place aux débats politiques houleux. Certains juifs marocains préfèrent ne pas y participer. « Je refuse de partager une table avec des négationnistes du génocide. Je ne suis pas religieux, mais je sais que notre religion ne défend pas ce que fait Israël », a déclaré Marvin, un jeune juif marocain. Ce dernier a refusé de célébrer les fêtes avec ses parents israéliens éloignés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Israël - Palestine - Judaïsme marocain - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

Guerre Hamas-Israël : qu’en pensent les juifs marocains ?

Les Juifs marocains s’expriment sur la guerre entre le mouvement palestinien du Hamas et Israël qui se poursuit en dépit des nombreux appels à un cessez-le-feu.

Guerre Hamas - Israël : quelles conséquences sur le Maroc et l’Algérie ?

Le think tank Atlantic Council évoque les conséquences du conflit entre Israël et le mouvement palestinien du Hamas sur le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et les autres pays de...

Israël déconseille le Maroc à ses ressortissants

En prévision de la fête de Pâques juives aussi appelée Pessah ou la Mimouna, le Conseil de la sécurité nationale israélien (NSC) vient de déconseiller aux Israéliens de se...

Le Maroc, membre d’une future mission de la paix à Gaza ?

Les États-Unis prévoiraient de mettre en place une force de maintien de la paix à Gaza à la fin du conflit israélo-palestinien. Le Maroc devrait en faire partie.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques venus mercredi pour déposer une pétition appelant à mettre fin à la...

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.