Maroc : quid de l’heure GMT cette année ?

8 octobre 2020 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Chaque dernier dimanche de chaque année, les Marocains règlent leurs montres à 3 heures du matin sur l’heure universelle GMT+0. Mais, qu’en-est-il cette année ? Allons-nous retarder l’heure de 60 minutes ?

Depuis le 26 octobre 2018, date de promulgation du décret 2-13-781 par un Conseil de gouvernement exceptionnel, le Maroc a décidé de maintenir l’heure d’été GMT+1 toute l’année.

Toutefois, le décret prévoit, sur décision du gouvernement, un changement de l’heure légale durant le mois sacré de ramadan, et seulement durant une trentaine de jours.

En 2018, le président de la Commission européenne avait proposé à tous les États membres de bannir le changement d’heure et d’appliquer de façon permanente l’heure d’été ou l’heure d’hiver. Un exemple que le Maroc avait suivi dans la foulée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Heure d’été - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Le Maroc est passé cette nuit à l’heure GMT

Comme annoncé il y a quelques jours par le ministère marocain de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, le Maroc est repassé cette nuit à l’heure légale...

Les Marocains de plus en plus stressés par l’adoption du GMT +1

Un peu plus d’un an après son adoption, les Marocains sont hantés par les effets pervers de la GMT+1.

Attention ! Retour à l’heure légale (GMT) au Maroc ce dimanche

À l’approche du mois de ramadan, le Maroc passe à nouveau à l’heure légale GMT le dimanche 19 avril à 3h du matin.

Ces articles devraient vous intéresser :

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Maroc : une bonne nouvelle pour les salariés ?

Le dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats va se tenir en septembre. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va-t-il augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre, conformément à l’accord signé le 30 avril 2022 ?

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc pourrait taxer les superprofits des distributeurs pétroliers

Sur recommandation du Conseil de la concurrence, le gouvernement envisage d’inclure dans le projet de loi de finances 2023, l’instauration d’une taxe exceptionnelle sur les superprofits des distributeurs pétroliers.

Maroc : remaniement ou pas remaniement ?

L’éventualité d’un remaniement ministériel agite l’opinion publique marocaine. Aziz Akhannouch prépare-t-il un réajustement de son équipe ?