Maroc : un imam sanctionné pour ne pas avoir respecté le prêche officiel

8 mai 2018 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Son soutien aux partisans du boycott lui a coûté son poste à Salé. Le prédicateur de la mosquée Ibrahim Al-Khalil a été démis de ses fonctions par le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Enseignant à la retraite, il avait lors du prêche de vendredi dernier pris position en faveur des partisans du boycott de certaines marques et évoqué le cherté de ces produits, ce qui est strictement interdit par le ministère.

L’homme avait déjà été rappelé à l’ordre dans le passé pour ses prêches et avait été réintégré après des excuses. Cette fois-ci, le ministère n’a pas attendu les explications du prédicateur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Salé - Ministère des Habous et des Affaires islamiques - Boycott - Sanction

Aller plus loin

Maroc : les imams appelés à ne pas dévier de « l’islam officiel » sur Facebook

Une circulaire qui vient d’être diffusée par le ministère des Habous et des affaires islamiques appelle les imams et oulémas à ne pas dévier de la ligne officielle sur les...

L’imam de Gennevilliers limogé pour « propos sexistes »

La mosquée de Gennevilliers va devoir se trouver un autre imam. Le 8 juillet dernier, Mohamed Benali, président de l’association Ennour a été convoqué à la préfecture pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Début du mois de Rajab, il reste deux mois pour le ramadan

Le premier jour du mois de Rajab de l’année 1444 de l’hégire correspond au lundi 23 janvier 2023, a annoncé le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué. Il reste donc deux mois avant le ramadan.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Le Maroc débutera le ramadan le mardi 12 mars

Le mois de Ramadan débutera bel et bien mardi 12 mars 2024 au Maroc. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques l’a annoncé ce dimanche 10 mars, après l’observation du croissant lunaire.

Maroc : la date de l’Aïd Al Fitr connue

Considérant que le jeûne de Ramadan durera 29 jours cette année selon les calculs astronomiques, l’Aïd Al Fitr 2024 sera célébrée au Maroc le mercredi 10 avril.

Officiel : l’Aid Al Fitr célébré mercredi 10 avril au Maroc

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé ce mardi soir, après la prière d’Al Maghrib, l’observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual 1445 H. C’est donc officiel, l’Aïd Al Fitr 1445 sera célébré demain...

Le mois de Safar 1444 de l’hégire a débuté ce lundi 29 août

Le premier Moharram qui marque le début de la nouvelle année de l’hégire 1444, a débuté ce lundi 29 août au Maroc, d’après le ministère des Habous et des Affaires Islamiques

Maroc : bonne nouvelle pour ceux qui aiment les Hammams

Les Marocains pourront fréquenter les hammams, restés en partie fermés depuis plusieurs semaines suite à une note du ministère de l’Intérieur, pendant le ramadan. Dimanche, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que le mois sacré...

Le ministère des Habous et des affaires islamiques en soutien aux Lions de l’Atlas (#Diro_niya)

Les Lions de l’Atlas qui affrontent mercredi l’équipe de France en demi-finale de la coupe du monde Qatar 2022 peuvent compter sur l’accompagnement du ministère des Habous et des affaires islamiques.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Aid Al Fitr au Maroc : mercredi ou jeudi ?

Les calculs astronomiques prévoient la célébration de l’Aïd Al fitr au Maroc le mercredi 10 avril 2024, comme de nombreux pays arabes et européens, mais l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses...