Recherche

Maroc : un imam sanctionné pour ne pas avoir respecté le prêche officiel

© Copyright : DR

17 janvier 2019 - 11h00 - Société

Mohamed Al Amrani n’est plus l’imam de la mosquée Chouhada à Rabat. Sa mission a pris fin suite à une sanction de la part du ministère des Habous et des affaires islamiques.

On lui reproche d’avoir enfreint les règles régissant son métier, plus précisément le 28 décembre dernier quand il a qualifié les festivités du Nouvel An de pêché et d’hérésie, rapporte le journal Assabah. Pour les autorités, il « s’est opposé à l’esprit de tolérance et de coexistence des religions ».

Le champ religieux est très encadré au Maroc et les prêches, notamment ceux du vendredi, sont transmis par le ministère à tous les imams marocains et doivent s’y tenir sous peine de sanction.

En mai dernier, l’imam de la mosquée Ibrahim Al-Khalil à Salé avait été sanctionné pour avoir pris position en faveur des partisans du boycott de certaines marques et la cherté de ces produits. Malgré ses excuses, le prédicateur a été démis de ses fonctions, d’autant plus, estime le ministère, qu’il avait été rappelé à l’ordre plusieurs fois dans le passé.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact