Maroc : l’inflation s’envole

2 avril 2022 - 08h20 - Ecrit par : A.S

Au vu de l’évolution de la situation économique marquée par la flambée du prix de certains produits, Bank al-Maghrib estime que l’inflation pourrait atteindre 4,7 % à la fin de l’année au Maroc, alors que ces deux dernières années, elle n’était que 2 %.

Le Maroc connait une situation économique difficile depuis plusieurs mois. Alors que les Marocains pensaient se remettre de la crise du Covid-19, ils se sont retrouvés face à la sécheresse et le conflit russo-ukrainien. Rabat importe environ un quart de ses besoins en blé en provenance d’Ukraine. Il se procure du pétrole et du gaz en Russie et importe plus de 90 % de ses besoins en pétrole, rapporte africanews.

À lire : Maroc : inflation record en 2022

Pour l’économiste Rachid Aourraz, « il y a une augmentation des prix des phosphates et des engrais sur le marché international et cela profitera au Maroc, mais en même temps, il y a une très grande augmentation et à des taux plus élevés sur le marché mondial de l’énergie et cela sera une charge pour le budget national ainsi que pour les entreprises et les consommateurs ».

À lire : Face à la colère des Marocains, le prix du pain maintenu

Selon ce spécialiste, « cette hausse ne peut être compensée par ce que nous pouvons gagner grâce à l’augmentation des prix des engrais et des phosphates sur le marché international ». Avec un taux de croissance de 7,8 % au troisième trimestre de 2021, contre une baisse de 6,7 % à la même période en 2020, rien n’indiquait que 2022 serait aussi difficile.

À lire : Ramadan 2022 au Maroc : pas d’augmentation du prix du pain

« Au cours des 20 dernières années au Maroc, le taux d’inflation n’a pas dépassé 2 %, à l’exception de quelques années où il a bondi au-delà de 2 %. Mais ces années étaient des exceptions. Mais maintenant, il a été constaté que pour la première fois, un taux d’inflation très élevé sera enregistré, selon la banque centrale dans sa dernière déclaration… Ainsi, de nombreux matériaux et biens manufacturés vont devenir chers », prévient l’analyste.

À lire : A l’approche du ramadan, le Maroc veut freiner la flambée des prix

Cette flambée des prix de certains produits coïncide avec le mois du Ramadan. Malgré les assurances du gouvernement sur la stabilité des prix de certains produits essentiels tout au long de ce mois sacré, des surprises désagréables attendent certainement les Marocains.

Tags : Crise économique - Croissance économique

Aller plus loin

Maroc : la FAO explique la flambée du prix du pain

La flambée du prix du pain au Maroc serait la conséquence directe de la conjoncture des marchés mondiaux selon les experts de la FAO. Voici quelques...

Le HCP évoque les raisons d’une inflation modérée au Maroc

Le Haut-commissariat au Plan (HCP) a présenté samedi dernier la situation globale de l’inflation au Maroc. Dans sa note explicative, le HCP donne les raisons pour lesquelles les...

Maroc : inflation record en 2022

Après un taux de 1,4 % en 2021, l’inflation au Maroc devrait s’établir à 4,7 % cette année avant de revenir à 1,9 % en 2023, selon Bank Al Maghrib.

Maroc : l’inflation ruine les estivants

La forte affluence des touristes dans les villes du Nord en cette période estivale est une aubaine pour certaines personnes qui profitent pour augmenter sensiblement les prix,...

Nous vous recommandons

Vacances au Maroc : le gouvernement doit-il assouplir les conditions d’accès ?

La situation sanitaire au Maroc est stable depuis plusieurs semaines, mais ce n’est pas pour autant que les conditions d’accès au pays sont simples. Pour le professeur Azeddine Ibrahimi, membre du Comité national scientifique et technique du Covid-19, le...

Maroc : l’essence à plus de 20 dirhams ?

En constante hausse depuis plusieurs semaines, le coût du carburant ne cesse de flamber. Ces derniers jours, les prix à la pompe ont dépassé le seuil des 16 dirhams/litre. Les automobilistes redoutent le...

Une bonne nouvelle pour les expatriés français vaccinés au Maroc

Les expatriés français vaccinés au Maroc ou dans d’autres pays sont autorisés à déposer « dès cette semaine » leur demande pour recevoir un QR code dans le cadre de leur retour sur le territoire national. Cette annonce a été faite par Jean-Baptiste Lemoyne,...

Transavia lance de nouveaux vols vers le Maroc

Pour son programme hivernal de vols, la compagnie aérienne Transavia vient d’annoncer de nouvelles lignes vers le Maroc, offrant plus de possibilités de voyages à ses passagers.

Le PP demande une réponse ferme du gouvernement aux « attaques » du Maroc

Le Parti populaire (PP) de Melilla a demandé au gouvernement espagnol de répondre fermement au Maroc qui envisage de construire de nouvelles fermes piscicoles sur la route maritime reliant Almería à Melilla, après celle installée dans les eaux...

Les MRE tranfèrent 16 milliards de DH en juillet, un record

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont transféré plus de 16 milliards de dirhams au mois de juillet dernier, en hausse 45,6 % comparativement à la même période de 2020. Cette forte augmentation étonne par son...

Kays Ruiz-Atil annoncé au Barça cet été

Alors que son contrat au PSG vient à son terme le 30 juin, Kays Ruiz-Atil serait proche d’un retour au FC Barcelone, son ancien club. Le milieu de terrain de 18 ans, qui sera officiellement libre de tout contrat le 1ᵉʳ juillet, n’a pas pu négocier avec...

Guerre en Ukraine : le Maroc inquiet

Le Maroc suit avec inquiétude l’évolution de la situation entre la Russie et l’Ukraine, a indiqué, samedi, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à...

Une relation homosexuelle derrière un meurtre à Marrakech

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a condamné un jeune homme de 26 ans à la perpétuité pour avoir tué sauvagement un septuagénaire avant de mettre le feu à son domicile.

MRE : Algésiras et Tarifa se préparent pour l’Opération Marhaba 2022

L’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA) espère que l’Opération Marhaba dédiée aux MRE, suspendue depuis bientôt deux ans par le Maroc pour raison de crise sanitaire, va reprendre cette année.