Ramadan 2022 au Maroc : pas d’augmentation du prix du pain

7 mars 2022 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les professionnels du secteur de la boulangerie et de la confiserie se sont engagés à ne pas toucher le prix du pain et d’autres produits pendant le mois de Ramadan, même si leur secteur traverse une situation difficile en raison de la hausse des prix des matières premières.

Dans une déclaration à Hespress, Abdel Nour Hasnaoui, chef du bureau exécutif de la Fédération marocaine de la Boulangerie et de la Confiserie, a déclaré que « le secteur de la boulangerie et de la confiserie joue un rôle pivot durant le mois de Ramadan en fournissant divers produits et confiseries ». Il ajoute que cette année encore, le Ramadan intervient dans des circonstances exceptionnelles marquées par la pandémie du Coronavirus et les conséquences qui en découlent sur le plan social et économique.

À lire : Face à la colère des Marocains, le prix du pain maintenu

Selon le responsable, la Fédération a demandé à tous les professionnels de maintenir le prix du pain, des produits et des sucreries afin qu’ils soient à la portée du client, malgré les prix élevés des matières premières. Le ministère de l’Économie et des Finances a exigé à ce que le pain soit cédé à 1,20 dirhams l’unité.

À lire : Voici pourquoi les Marocains payent plus cher leur pain

Dans un communiqué, le ministère a souligné qu’il s’agit de protéger le pouvoir d’achat des Marocains. Pour y arriver, des mesures ont été prises pour que la hausse continue des prix des matières premières n’ait pas de répercussions sur le marché intérieur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Prix - Alimentation

Aller plus loin

Ramadan 2022 au Maroc : pas de soucis d’approvisionnement du marché

Face à la hausse inquiétante des prix en cette veille du mois de Ramadan au Maroc, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a rassuré sur l’approvisionnement des marchés et...

Ramadan : les Marocains commenceront l’école plus tard

Dans une note envoyée aux directeurs des académies régionales, le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, a défini les horaires qui seront en vigueur...

Voici pourquoi les Marocains payent plus cher leur pain

Le prix du pain de blé dur a augmenté depuis quelques semaines au Maroc. La raison ? Une hausse des coûts des matières premières à l’international, se justifient les...

Les Marocains risquent de payer plus cher leur pain

La hausse des prix des produits entrant dans la fabrication du pain et ses dérivés angoisse de plus en plus les boulangers marocains. Ils prévoient même d’augmenter le prix du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.