Ramadan 2022 au Maroc : pas de soucis d’approvisionnement du marché

15 mars 2022 - 12h00 - Ecrit par : A.T

Face à la hausse inquiétante des prix en cette veille du mois de Ramadan au Maroc, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a rassuré sur l’approvisionnement des marchés et toutes les mesures fermes seront prises face à tout dépassement.

S’exprimant à l’issue d’une réunion gouvernementale consacrée aux mesures d’accompagnement pour assurer l’approvisionnement normal du marché pendant le mois sacré, Akhannouch a souligné que certains produits feront l’objet d’une surveillance et d’un contrôle particulier.

Le gouvernement prendra des mesures fermes dans le cas où un dépassement serait enregistré, a-t-il prévenu, notant que l’opération de contrôle des prix et de leur disponibilité sur le marché se fait de manière continue. La surveillance montre qu’il existe une stabilité des prix pour certains produits, tandis que d’autres ont été impactés par la situation internationale, a relevé Akhannouch.

A lire : A l’approche du ramadan, le Maroc veut freiner la flambée des prix

À ce propos, il a précisé que la séance a été l’occasion de faire le point sur les mesures censées garantir un approvisionnement normal du marché durant ce mois cher aux Marocains. Tour à tour, les ministres concernés ont annoncé les mesures sectorielles prises pour la réussite du plan d’encadrement du gouvernement.

Pour le ministre de l’Agriculture, Mohammad Sadiki le marché sera approvisionné en céréales, légumes, légumineuses, lait et produits d’origine animale, notamment les viandes rouges et blanches, les œufs et les fruits de mer. L’évolution, ces dernières semaines, des prix de certains produits est liée à une cause précise, a-t-il noté, insistant sur le fait que le monopole et la spéculation ne peuvent être tolérés.

A lire : Ramadan au Maroc : le gouvernement met la main à la poche

Le ministre du Commerce, Ryad Mezzour, a quant à lui souligné que tous les produits qui seront consommés pendant le mois de Ramadan seront disponibles sur le marché, affirmant que les prix font l’objet d’un suivi minutieux afin de ne pas impacter le pouvoir d’achat des citoyens.

Depuis le mois de janvier, au total 65 000 opérations de contrôle ont été réalisées, ainsi que 5 000 amendes enregistrées sur les marchés. Et le contrôle a été renforcé pour les produits faisant l’objet de spéculation, a souligné le ministre, précisant que l’accent a été mis sur 3 ou 4 produits qui ont connu une hausse des prix et de la spéculation. Tout sera mis en place par le gouvernement pour lutter contre la spéculation et préserver le pouvoir d’achat des citoyens, a-t-il promis.

Tags : Aziz Akhannouch - Ramadan 2022 - Crise économique

Aller plus loin

Le Maroc n’est pas menacé par la crise alimentaire malgré la guerre en Ukraine

Malgré la sévère sécheresse et les effets de l’invasion russe en Ukraine, le Maroc a pu sécuriser cette année ses besoins en blé. Avec le Nigeria, le royaume est l’un des rares pays...

Ramadan : les Marocains commenceront l’école plus tard

Dans une note envoyée aux directeurs des académies régionales, le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, a défini les horaires qui seront en vigueur dans...

Ramadan : pas de grands festins du soir pour les musulmans de France

Le mois du ramadan 2022 intervient dans une période marquée par la cherté de la majorité des produits indispensables pour la rupture du jeûne. Au Maroc comme en France, les...

Ramadan 2022 au Maroc : pas d’augmentation du prix du pain

Les professionnels du secteur de la boulangerie et de la confiserie se sont engagés à ne pas toucher le prix du pain et d’autres produits pendant le mois de Ramadan, même si leur...

Nous vous recommandons

Le film « Les Éternels » censuré dans certains pays arabes

Le nouveau film “Les Éternels” de Marvel a été interdit dans plusieurs pays arabes. En cause  : un baiser entre deux hommes et des personnages mystiques jugés blasphématoires.

Hajj 2022 : les recommandations des autorités marocaines

Le ministère du Tourisme a livré ses recommandations aux pèlerins marocains, précisant que les listes des agences de voyage autorisées à organiser l’opération Hajj 2022 sont disponibles.

Zapatero invite Sanchez à rétablir les relations avec le Maroc

L’ancien Chef du gouvernement espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, a demandé au gouvernement de Pedro Sanchez de « tout mettre en œuvre pour rétablir de bonnes relations avec le Maroc le plus rapidement possible...

Algésiras : les MRE en voiture pourront rejoindre Tanger ce lundi

Les passagers avec véhicules pourront embarquer, dès ce lundi, pour Tanger depuis le port d’Algésiras. La liaison maritime entre Algésiras et Tanger a repris mardi dernier pour les passagers sans véhicules, après deux années de...

Épinay-sur-Seine : Bouchra, poignardée par son ex-compagnon

Une femme d’origine Marocaine, âgée de 44 ans, a été poignardée à mort vendredi à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) par son ex-compagnon, qui venait d’être libéré de prison après avoir purgé sa peine pour...

Vahid Halilhodzic se dit « prêt à démissionner »

Le sélectionneur marocain Vahid Halilhodzic se dit prêt à démissionner s’il ne réussissait pas à qualifier le Maroc pour la coupe du monde Qatar 2022.

Rupture avec le Maroc : l’Algérie dans la diversion selon El País

La presse espagnole a réagi à la rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Algérie. Le journal El País estime qu’Alger tente de faire diversion.

Que reproche-t-on à l’Algérien arrêté au Maroc

La police marocaine a interpellé dimanche à l’aéroport de Casablanca un citoyen algérien qui était recherché depuis plus de dix ans par la France. Que lui reproche-t-on au juste ?

Après Rayan, un autre enfant meurt dans un puits à Tiflet

Alors que le Maroc n’a pas fini de pleurer le décès de Rayan, un autre enfant âgé de sept ans, Khalid, est décédé après s’être noyé dans un puits. Le drame s’est produit à Tiflet.

Le Maroc suspend ses vols avec trois pays européens

Le Maroc a décidé de suspendre les liaisons aériennes avec l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni à partir de ce mercredi 20 octobre à 23h59, et ce, jusqu’à nouvel ordre.