Ramadan 2022 au Maroc : pas de soucis d’approvisionnement du marché

15 mars 2022 - 12h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Face à la hausse inquiétante des prix en cette veille du mois de Ramadan au Maroc, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a rassuré sur l’approvisionnement des marchés et toutes les mesures fermes seront prises face à tout dépassement.

S’exprimant à l’issue d’une réunion gouvernementale consacrée aux mesures d’accompagnement pour assurer l’approvisionnement normal du marché pendant le mois sacré, Akhannouch a souligné que certains produits feront l’objet d’une surveillance et d’un contrôle particulier.

Le gouvernement prendra des mesures fermes dans le cas où un dépassement serait enregistré, a-t-il prévenu, notant que l’opération de contrôle des prix et de leur disponibilité sur le marché se fait de manière continue. La surveillance montre qu’il existe une stabilité des prix pour certains produits, tandis que d’autres ont été impactés par la situation internationale, a relevé Akhannouch.

A lire : A l’approche du ramadan, le Maroc veut freiner la flambée des prix

À ce propos, il a précisé que la séance a été l’occasion de faire le point sur les mesures censées garantir un approvisionnement normal du marché durant ce mois cher aux Marocains. Tour à tour, les ministres concernés ont annoncé les mesures sectorielles prises pour la réussite du plan d’encadrement du gouvernement.

Pour le ministre de l’Agriculture, Mohammad Sadiki le marché sera approvisionné en céréales, légumes, légumineuses, lait et produits d’origine animale, notamment les viandes rouges et blanches, les œufs et les fruits de mer. L’évolution, ces dernières semaines, des prix de certains produits est liée à une cause précise, a-t-il noté, insistant sur le fait que le monopole et la spéculation ne peuvent être tolérés.

A lire : Ramadan au Maroc : le gouvernement met la main à la poche

Le ministre du Commerce, Ryad Mezzour, a quant à lui souligné que tous les produits qui seront consommés pendant le mois de Ramadan seront disponibles sur le marché, affirmant que les prix font l’objet d’un suivi minutieux afin de ne pas impacter le pouvoir d’achat des citoyens.

Depuis le mois de janvier, au total 65 000 opérations de contrôle ont été réalisées, ainsi que 5 000 amendes enregistrées sur les marchés. Et le contrôle a été renforcé pour les produits faisant l’objet de spéculation, a souligné le ministre, précisant que l’accent a été mis sur 3 ou 4 produits qui ont connu une hausse des prix et de la spéculation. Tout sera mis en place par le gouvernement pour lutter contre la spéculation et préserver le pouvoir d’achat des citoyens, a-t-il promis.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ramadan 2024 - Aziz Akhannouch - Crise économique

Aller plus loin

Ramadan au Maroc : le gouvernement met la main à la poche

Pour atténuer les effets de la hausse des prix, le gouvernement marocain envisage de subventionner certains produits. Un dialogue a été ouvert avec les professionnels à cet effet.

Ramadan : les Marocains commenceront l’école plus tard

Dans une note envoyée aux directeurs des académies régionales, le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, a défini les horaires qui seront en vigueur...

La chaine Assadissa diffusera désormais ses programmes 24h/24

En vue de satisfaire les milliers de téléspectateurs de la chaine Assadissa à compter de ce mois de ramadan, la Société Nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT), a...

Plus de 3 millions de bénéficiaires pour l’opération «  Ramadan 1443  »

Le Roi Mohammed VI a procédé, mardi, au lancement de la 23ᵉ édition de l’opération nationale « Ramadan 1443  ».

Ces articles devraient vous intéresser :

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Début de Ramadan au Maroc : décision ce dimanche

Les Marocains sont fixés ce dimanche 10 mars sur le début et la fin du ramadan. Quand commence le mois sacré au Maroc ?

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Aziz Akhannouch a perdu 200 millions de dollars en 7 mois

La crise touche également les milliardaires. Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, l’une des plus grandes fortunes du pays, a perdu quelque 200 millions de dollars en 7 mois.

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.