Ramadan : pas de grands festins du soir pour les musulmans de France

5 avril 2022 - 08h20 - France - Ecrit par : G.A

Le mois du ramadan 2022 intervient dans une période marquée par la cherté de la majorité des produits indispensables pour la rupture du jeûne. Au Maroc comme en France, les musulmans devront se priver des grands festins du soir et rester dans la sobriété.

« Habitués aux grands repas, on va devoir se priver à cause des prix », racontent, à France Bleu, des Landais exaspérés par les prix qui se sont envolés. Le poulet prendra la place de l’agneau, ceux qui ont l’habitude de se gaver de pâtisseries devront se contenter d’un service minimum. Pour Assana et Nadia, ce ramadan est spécial. Elles n’ont pas le choix, elles doivent renoncer à certains aliments trop chers pour leurs poches. « On est habitué à de grands repas mais cette année, on va devoir se priver. La viande, l’huile, la farine… tout est plus cher », regrette Assana.

À lire : Ramadan 2022 au Maroc : pas de soucis d’approvisionnement du marché

Ce genre de décision n’arrange pas les épiciers et autres commerçants. Mais ils reconnaissent que tout est cher. C’est le cas du patron de la boucherie Marrakech, Saïd Reddahi. « l’augmentation du prix de l’huile est incroyable ! Elle est à 2,50 euros alors que normalement elle coûte 1, 50 euro, 1,60 euro. La farine coûte près de 8 euros contre 5,50 euros d’habitude », regrette Saïd Reddahi. « Personne n’en achète parce que c’est trop cher ».

À lire : Ramadan : les internautes dénoncent la cherté des prix du poisson

À la boucherie Marrakech de Mont-de-Marsan, les clients essaient d’adapter les menus des soirs de ramadan aux prix en hausse. Mohammed est venu faire ses courses pour le ramadan et entend s’arranger de façon à avoir une belle table pour la rupture du jeûne. « Une table aussi garnie de tajine, pâtisseries, crêpes… qu’habituellement. Mais ce sera plus compliqué », estime-t-il, avant d’expliquer que « le ramadan est le mois où l’on dépense le plus dans l’année en alimentaire ».

À lire : Ramadan 2022 au Maroc : pas d’augmentation du prix du pain

Le mois du ramadan est aussi un moment de partage. Le soir, certains n’hésitent pas à partager des plats avec ceux qui en ont besoin. Mais cette année, au lieu de le faire chaque soir, ce sera un soir sur deux, ou trois. « C’est la vie qui veut ça, on n’a pas le choix ». Elle regrette de voir que « même les fruits, pour faire le plein de vitamines qui nous manquent en journée, sont chers ».

À lire : Face à la colère des Marocains, le prix du pain maintenu

« On perd l’éthique du ramadan », explique Assana, qui regrette qu’à cause de la cherté, certains dont elle, soient obligés de se passer de l’un des principes de ce mois sacré : le partage.

Sujets associés : France - Ramadan 2024 - Prix - Consommation

Aller plus loin

Paradoxe : les Marocains n’ont jamais autant consommé que pendant le ramadan

Les Marocains font preuve d’une envie démesurée de consommation des produits alimentaires pendant le mois de Ramadan. Une situation qui amenuise leur pouvoir d’achat, nuit à...

La date de début du ramadan en France connue

En France, les dates de début et de fin du mois de ramadan sont désormais connues. Ce sera le premier vrai mois de jeûne après la crise sanitaire due au Covid-19.

Face à la colère des Marocains, le prix du pain maintenu

Malgré la conjoncture, le prix du pain ordinaire à base de farine de blé tendre ne connaitra pas de hausse et sera maintenu à 1,20 DH l’unité.

Ramadan : les internautes dénoncent la cherté des prix du poisson

Le hashtag « Laisse-le pourrir » est de retour. Les internautes ont relancé ce mot d’ordre pour dénoncer la cherté des prix du poisson en cette période de Ramadan. Ils appellent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le ramadan est « clairement un sujet sensible dans les clubs » de football

Alors que les joueurs musulmans tiennent à leur foi et préfèrent jeûner, les clubs se soucient bien souvent de leurs performances pendant le ramadan. Un ancien préparateur physique assure que cette période est « clairement un sujet sensible dans les...

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Ramadan pour les joueurs de Ligue 1 : réaction de la ministre des Sports

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, s’est exprimée mercredi au sujet du communiqué de la Fédération française de football (FFF) interdisant les interruptions de matchs pour permettre aux joueurs musulmans de rompre le jeûne. Elle invite au...

Maroc : quand le thermomètre monte, la consommation électrique s’envole

La consommation électrique au Maroc a atteint un niveau record, s’établissant à 7 310 mégawatts, selon le ministère de la Transition énergétique et du développement durable.

Le Maroc a changé d’heure cette nuit

Le Maroc est repassé cette nuit à l’heure GMT, conformément aux dispositions du décret 2.18.855 du 26 octobre 2018 relatif à l’heure légale et à l’arrêté du Chef de gouvernement du 06 mars 2023, dans le cadre du mois sacré de Ramadan.

Maroc : voici la date du ramadan 2024

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Des calculs astronomiques permettent aujourd’hui de prédire la date exacte.

Café : le Maroc, 2e plus grand marché de la région Mena

Les ménages marocains devraient dépenser environ 13 milliards de dirhams en produits à base de café, selon une étude de Fitch Solution.

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.