Maroc : le prix du pain emporte deux responsables de la fédération des boulangers

7 mars 2022 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Lors d’une réunion extraordinaire de son bureau central, la Fédération nationale de la Boulangerie et pâtisserie au Maroc (FNBP) a suspendu deux responsables. Une suspension qui intervient dans la foulée de la polémique autour de la hausse des prix du pain.

Le président du conseil national et le secrétaire général de la Fédération nationale de la Boulangerie et pâtisserie au Maroc (FNBP) ont été suspendus de leurs postes. Leur révocation et remplacement feront l’objet de discussions dans 15 jours lors d’une session extraordinaire du conseil national. Dans un communiqué relayé par Al Oâmk Al Maghribi, la FNBP justifient cette mesure par « des abus illégaux commis par les personnes concernées ». La fédération accuse les deux responsables « de collusion avec une fausse organisation dans le but de semer la confusion, de parasiter les professionnels et d’arrêter le processus de construction ».

À lire : Ramadan 2022 au Maroc : pas d’augmentation du prix du pain

L’annonce par une autre organisation professionnelle des boulangers de la flambée du prix du pain à cause de la hausse des prix du blé sur le marché mondial a entre-temps soulevé de vives polémiques. Réagissant à cette annonce, la FNBP a nié toute intention d’augmenter le prix du pain qui est subventionné par l’État et insisté qu’elle est la seule fédération qui représente les professionnels du secteur auprès de l’État.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Alimentation

Aller plus loin

Voici pourquoi les Marocains payent plus cher leur pain

Le prix du pain de blé dur a augmenté depuis quelques semaines au Maroc. La raison ? Une hausse des coûts des matières premières à l’international, se justifient les...

Les Marocains pourront-ils manger du pain l’été prochain ?

Le blé, principale denrée de base au Maroc, est au cœur des inquiétudes depuis l’invasion ukrainienne. Alors que les prix grimpent à l’import et que la production nationale est...

Face à la colère des Marocains, le prix du pain maintenu

Malgré la conjoncture, le prix du pain ordinaire à base de farine de blé tendre ne connaitra pas de hausse et sera maintenu à 1,20 DH l’unité.

Vers une augmentation du prix du pain au Maroc ?

Mauvaise nouvelle pour les consommateurs. Le prix du pain pourrait augmenter prochainement au Maroc, en raison de l’instabilité sur le marché national.

Ces articles devraient vous intéresser :

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

L’eau Aïn Ifrane ne trouve pas encore de repreneur

Le groupe Castel est activement à la recherche d’un repreneur pour la marque d’eau Aïn Ifrane, sans succès pour l’instant. Les discussions avec des opérateurs locaux et internationaux via une banque d’affaires n’ont visiblement pas encore abouti.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...