Voici pourquoi les Marocains payent plus cher leur pain

4 septembre 2021 - 17h20 - Monde - Ecrit par : J.K

Le prix du pain de blé dur a augmenté depuis quelques semaines au Maroc. La raison ? Une hausse des coûts des matières premières à l’international, se justifient les propriétaires de boulangerie et de pâtisserie.

Le prix du pain à base de blé dur en boulangerie varient selon le poids, entre 1,50 et 2,50 dirhams. Cette hausse est imputable à l’augmentation de 3 dirhams par kilogramme du prix du blé dur dont sont déduits la semoule, le couscous, le pain et les pâtes alimentaires. La hausse des prix des matières premières est principalement causée par la chute de la production en raison de la sécheresse survenue au Canada, le principal fournisseur de blé dur du Maroc, explique à Snrtnews le président de la Fédération nationale des propriétaires de boulangeries et de pâtisseries au Maroc, Hussein Azaz. Ajouté à cela les pluies récurrentes en France qui ont fait chuter de 40 % les récoltes cette année.

En plus du prix du pain à base de blé dur, la hausse s’étend également aux préparations à base de blé dur et de semoule. Toutefois, le prix du pain à base de blé tendre est resté le même, étant donné que l’État prend charge la différence en cas de hausse des prix.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Canada - Agriculture - Prix - Alimentation

Aller plus loin

Maroc : le prix du pain emporte deux responsables de la fédération des boulangers

Lors d’une réunion extraordinaire de son bureau central, la Fédération nationale de la Boulangerie et pâtisserie au Maroc (FNBP) a suspendu deux responsables. Une suspension qui...

Maroc : le prix du pain va-t-il augmenter ?

Devant la hausse des prix des céréales, la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc menace d’augmenter le prix du pain. Mais tout dépendra de l’issue du...

Face à la colère des Marocains, le prix du pain maintenu

Malgré la conjoncture, le prix du pain ordinaire à base de farine de blé tendre ne connaitra pas de hausse et sera maintenu à 1,20 DH l’unité.

Les Marocains risquent de payer plus cher leur pain

La hausse des prix des produits entrant dans la fabrication du pain et ses dérivés angoisse de plus en plus les boulangers marocains. Ils prévoient même d’augmenter le prix du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.