Maroc : comment expliquer la forte hausse du prix de la tomate ?

10 mars 2022 - 07h00 - Economie - Ecrit par : A.T

À l’instar d’autres produits alimentaires, les prix des tomates ont fortement augmenté, suscitant la colère des consommateurs à quelques jours du ramadan.

Cette flambée constatée depuis dimanche dans les marchés a atteint 13 dirhams le kilo, selon plusieurs consommateurs, alors qu’il ne coûtait que 4 ou 5 dirhams quelques jours auparavant, rapporte SRNT News.

Plusieurs raisons expliquent cette situation, ont confié plusieurs professionnels, au média. Elles se rapportent entre autres à la faible pluviométrie que connait le Maroc cette année, à l’augmentation des prix des hydrocarbures et du transport, ainsi qu’à l’exportation vers les marchés internationaux.

A lire : Ramadan au Maroc : les autorités commencent à contrôler les prix

« La tomate n’est plus rentable. Beaucoup d’agriculteurs abandonnent ce produit au profit d’autres cultures un peu plus rentable. On remarque depuis un moment la reconversion des agriculteurs dans d’autres produits comme la framboise, la myrtille et les fruits rouges en général », a expliqué l’un d’eux. Et d’ajouter, « le coût de revient ne cesse d’augmenter depuis un bon moment. Cette année, la situation est plus critique surtout avec l’augmentation des prix des engrais, du gasoil et de l’électricité. Les agriculteurs sont dans une situation difficile ».

Interpellé, Houcine Aderdour, Président de la Fédération interprofessionnelle marocaine de production et d’exportation de fruits et légumes, a, quant à lui, dénoncé la mainmise des spéculateurs sur le marché des tomates.

« Cette année il y a une faible récolte de la tomate, mais cela n’empêche qu’on peut couvrir le besoin national. Par contre ce qui inquiète c’est la multitude des intermédiaires et la mainmise des spéculateurs sur le marché local. Il est incompréhensible que l’agriculteur commercialise son produit à 4 dirhams et que ce même produit soit vendu à 12 dirhams dans la même journée », a-t-il déclaré, invitant le gouvernement à agir pour rétablir l’équilibre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Exportations - Ramadan 2024 - Agriculture

Aller plus loin

Ramadan au Maroc : les autorités commencent à contrôler les prix

À l’initiative du ministère de l’Intérieur, des inspections inopinées sont menées dans tous les souks et marchés du royaume, pour contrôler et faire le suivi de la situation,...

Tomates : le Maroc accroît ses ventes au Royaume-uni

Les exportations de tomate marocaine vers le Royaume-Uni ont considérablement augmenté, passant de 72,81 millions de kilos en 2020 à 97,33 millions en 2021, soit une hausse de...

Explosion des importations espagnoles de tomates marocaines (+348%)

Les importations espagnoles de tomates en provenance du Maroc sont passées d’environ 18 millions de kilos en 2014 à 80 millions de kilos en 2021, soit une augmentation de 348 %.

Voici pourquoi le prix de la tomate a flambé au Maroc

Suite à la forte augmentation du prix de la tomate ces dernières semaines au Maroc, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, était attendu pour donner les raisons de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Maroc : hausse des exportations automobiles à fin février 2023

Les exportations automobiles du Maroc ont atteint 21,6 milliards de dirhams (1,9 milliard d’euros) à fin février, soit une hausse de près de 50 % (40,5 %) par rapport à la même période de 2022.

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.