Maroc : le gouvernement face à la grogne des étudiants en médecine

21 avril 2019 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Plus de 10.000 étudiants en médecine ont organisé une marche, jeudi 18 Avril, à Rabat, et menacent d’une année blanche. Les deux ministères de tutelle proposent une dizaine de mesures pour tenter de répondre à leurs revendications.

En dépit des conflits sociaux qui secouent les facultés de médecine et de pharmacie au niveau national, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, se veut optimiste et espère que les étudiants regagneront leurs faculutés, suite aux décisions prises par les ministères de l’Education nationale et de la Santé, lors de la réunion du 12 Avril.

Ainsi, les structures de la formation hospitalière seront réhabilitées et améliorées au sein des facultés de médecine dentaire, à travers la mise à disposition d’équipements nécessaires aux travaux pratiques et aux stages hospitaliers.

D’autre part, et en réponse à la principale requête derrière le boycott, les étudiants en médecine privée ne pourront pas passer le concours d’internat, d’après les déclarations du porte-parole du gouvernement, « Le statut actuel ne permet pas aux étudiants inscrits aux facultés de médecine privée de participer aux concours d’internat organisés par les facultés de médecine et de pharmacie ».

Plusieurs autres mesures ont également été prises comme l’actualisation et l’amélioration du diplôme de docteur en médecine, pharmacie et dentaire, la mise en place d’indemnités de fonction au profit des étudiants en 5ème année de pharmacie, et la couverture médicale obligatoire pour les étudiants de toutes les facultés de médecine publique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manifestation - Etudiants - Ministère de l’Education nationale

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Mondial 2022 : un dispositif exceptionnel pour les supporters marocains

À quelques semaines du coup d’envoi du Mondial 2022 au Qatar, les autorités marocaines ont mis en place un dispositif spécial pour que le voyage des supporters vers le Qatar se passe dans de bonnes conditions.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.