Maroc : les médecins manifestent

11 avril 2019 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : K.B

Le mouvement de protestation des médecins du secteur public s’intensifie, avec cette fois une marche prévue le 15 Avril prochain, en concertation avec la Confédération nationale des étudiants marocains, qui a entamé, le 19 mars dernier le boycott des cours magistraux TP et TE ainsi que des stages médicaux.

Cette marche est une manière de protester, non seulement contre « la politique de la sourde oreille » du ministère de la santé publique et du gouvernement face à leurs revendications, mais également contre « l’effondrement du secteur de la santé publique au Maroc ainsi que la dépression observée dans les rangs des médecins du public qui ont du mal à exercer leur métier dans les conditions déplorables que connaissent les établissements de santé au Royaume » , annonce un communiqué du bureau, d’après Hespress.

Les médecins du secteur public ont décidé de se joindre au mouvement de protestation des étudiants en médecine. « Nous défendons et nous luttons en quelque sorte pour les mêmes causes, à savoir un secteur de santé digne de ce nom où les médecins du public disposeront des ressources nécessaires pour exercer leur devoir, une formation de qualité pour les futurs médecins, et la non-privatisation de l’enseignement supérieur » , a déclaré un membre du syndicat des médecins.

Rappelons que les étudiants marocains (médecine, dentaire et pharmacie) boycottent les cours magistraux et stages médicaux, depuis trois semaines, refusant de façon absolue le passage du concours d’internat au CHU par les étudiants en médecine privée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manifestation - Grève - Santé

Aller plus loin

Maroc : sit-in dans tous les CHU contre le « suicide » d’un jeune médecin

Le « suicide » d’un jeune médecin résident du CHU Ibn Rochd à Casablanca a créé un malaise parmi les médecins résidents et spécialistes. Ils ont élaboré un plan de protestation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.