Recherche

Maroc : les écoles privées font du chantage aux parents d’élèves

© Copyright : DR

29 mars 2020 - 19h30 - Société

Les propriétaires des écoles privées font à nouveau parler d’eux. Ils ont sommé les parents d’élèves de solder les frais de scolarité avant la reprise des cours s’ils ne veulent pas hypothéquer la participation de leurs enfants aux examens de fin d’année scolaire.

La suspension des cours n’empêche aucunement les écoles privées de réclamer leur dû aux parents d’élèves. Ils ont adressé à ces derniers des notifications menaçantes, indiquant que sans le paiement intégral des frais de scolarité, les enfants ne pourront ni reprendre les cours ni participer aux différents examens de fin d’année. Un véritable chantage.

Ces propriétaires d’écoles privées ont dû recourir à cette arme après avoir échoué à obtenir une subvention de l’État dès la fermeture des écoles le 16 mars pour éviter la propagation du coronavirus dans le royaume.

Dans une correspondance adressée au chef du gouvernement, ils ont dressé une liste de doléances : suspension des cotisations sociales, exonération de toute pénalité de retard, report du paiement des impôts, voire leur annulation en cas d’insolvabilité des parents d’élèves et indemnisation totale ou partielle de leurs salariés en cas de difficulté de trésorerie.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact