Maroc : plus de mariages, moins de divorces

13 mai 2023 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Dans son document « Indicateurs sociaux du Maroc – Edition 2023 », le HCP note, en ce qui concerne le mariage, un « retour » ou une « récupération » par rapport à 2020 où une baisse était enregistrée. De 275 000 en 2019, le nombre de contrats de mariage a chuté à 194 000 en 2020 avant de remonter à 270 000 en 2021, selon les données de l’institut de statistiques nationales.

À lire : Maroc : plus de divorces et forte baisse des mariages

Concernant le divorce, la tendance serait à la baisse par rapport au niveau pré-pandémique, avec près de 27 000 jugements de divorce en 2021 contre plus de 27 000 en 2019. Une baisse provoquée par la diminution du nombre de mariages au cours de la période de référence, explique le HCP, précisant que pendant la crise sanitaire, le nombre de divorces était égal au nombre de mariages, soit 20 000 cas, représentant le chiffre le plus bas enregistré ces dernières années.

La tendance semble à la hausse pour ce qui concerne la fertilité et le taux de procréation chez les familles marocaines. Le taux de fécondité a atteint 2,4 enfants par femme au Maroc (2,1 en milieu urbain contre 2,4 en milieu rural), un taux encore au-dessus du « seuil de renouvellement des générations » fixé à 2,1 enfants.

À lire : Les chiffres alarmants des divorces au Maroc (vidéo)

En matière de contraception et du contrôle des naissances, il est noté une forte utilisation des moyens contraceptifs, aussi bien en milieu rural (70,3 %) qu’urbain (71,1 %), soit une augmentation de 10 points chez les femmes rurales par rapport à 2004 où ce taux était de 60 %. Le taux de prévalence des « méthodes modernes de contraception et de contrôle des naissances » a quant à lui augmenté de 9 points en milieu rural au cours de la même période.

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Mariage - Divorce - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : Tanger, la ville où l’on divorce le plus ?

Les cas de divorce ont augmenté à Tanger en 2023. En tout, 10 000 divorces ont été prononcés par le tribunal de première instance de la ville au cours de cette année.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres...

Les chiffres alarmants des divorces au Maroc (vidéo)

Le Maroc fait face à une augmentation inquiétante des cas de divorce ces dernières années. Selon la Cheffe de la Division du Parquet général spécialisé relevant de la Présidence...

Maroc : plus de divorces et forte baisse des mariages

La crise sanitaire n’a pas seulement impacté l’économie marocaine, mais a également provoqué une vague de divorces et surtout une baisse de mariages. C’est ce que révèle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.

Vieillissement démographique au Maroc : les chiffres inquiétants du HCP

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a publié l’édition 2023 des indicateurs sociaux du Maroc. Il en ressort que le vieillissement de la population est une réalité indéniable.

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

Hiba Abouk et Achraf Hakimi amoureux comme au premier jour

Hiba Abouk et Achraf Hakimi sont toujours ensemble et leur relation est comme au premier jour. La femme de l’international marocain a démenti encore les rumeurs évoquant une crise dans son couple.

Maroc : le mariage fastueux de la fille d’un haut dirigeant soulève des polémiques

Le mariage somptueux organisé par le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara, pour sa fille, soulève de vives polémiques. La quatrième personnalité politique du Maroc après le roi, le chef du gouvernement et le président de la Chambre des...

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Les insultes pleuvent sur le divorce d’Achraf Hakimi d’avec Hiba Abouk

Le divorce entre la star du PSG Achraf Hakimi et son ex-femme, l’actrice Hiba Abouk est devenue viral sur les réseaux sociaux. Les insultes n’ont pas manqué de fuser.