Maroc : plus de mariages, moins de divorces

13 mai 2023 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Dans son document « Indicateurs sociaux du Maroc – Edition 2023 », le HCP note, en ce qui concerne le mariage, un « retour » ou une « récupération » par rapport à 2020 où une baisse était enregistrée. De 275 000 en 2019, le nombre de contrats de mariage a chuté à 194 000 en 2020 avant de remonter à 270 000 en 2021, selon les données de l’institut de statistiques nationales.

À lire : Maroc : plus de divorces et forte baisse des mariages

Concernant le divorce, la tendance serait à la baisse par rapport au niveau pré-pandémique, avec près de 27 000 jugements de divorce en 2021 contre plus de 27 000 en 2019. Une baisse provoquée par la diminution du nombre de mariages au cours de la période de référence, explique le HCP, précisant que pendant la crise sanitaire, le nombre de divorces était égal au nombre de mariages, soit 20 000 cas, représentant le chiffre le plus bas enregistré ces dernières années.

La tendance semble à la hausse pour ce qui concerne la fertilité et le taux de procréation chez les familles marocaines. Le taux de fécondité a atteint 2,4 enfants par femme au Maroc (2,1 en milieu urbain contre 2,4 en milieu rural), un taux encore au-dessus du « seuil de renouvellement des générations » fixé à 2,1 enfants.

À lire : Les chiffres alarmants des divorces au Maroc (vidéo)

En matière de contraception et du contrôle des naissances, il est noté une forte utilisation des moyens contraceptifs, aussi bien en milieu rural (70,3 %) qu’urbain (71,1 %), soit une augmentation de 10 points chez les femmes rurales par rapport à 2004 où ce taux était de 60 %. Le taux de prévalence des « méthodes modernes de contraception et de contrôle des naissances » a quant à lui augmenté de 9 points en milieu rural au cours de la même période.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Mariage - Divorce - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : Tanger, la ville où l’on divorce le plus ?

Les cas de divorce ont augmenté à Tanger en 2023. En tout, 10 000 divorces ont été prononcés par le tribunal de première instance de la ville au cours de cette année.

« Épouse-moi sans dot » : un hashtag qui fait polémique au Maroc

Le hashtag « Épouse-moi sans dot » qui s’est rapidement répandu sur les réseaux sociaux ces derniers jours, a suscité une avalanche de réactions au Maroc. Alors que certains...

Le divorce par procuration désormais possible au Maroc

Au Maroc, une personne peut désormais divorcer par procuration pourvu que certaines conditions soient remplies. C’est ce qui ressort d’une jurisprudence de la Cour de cassation.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Maroc : colère des gérants de salles de fêtes

Après l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités, les propriétaires et gérants de salles de fêtes disent faire face aujourd’hui à une concurrence déloyale insupportable de certains individus proposant des salles informelles et des villas...

Malgré les obstacles juridiques, la polygamie persiste au Maroc

Alors que le gouvernement est en train de plancher sur une réforme du Code de la famille, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire vient de publier son rapport sur la polygamie dans lequel on apprend que quelque 20 000 demandes pour un deuxième...

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Les insultes pleuvent sur le divorce d’Achraf Hakimi d’avec Hiba Abouk

Le divorce entre la star du PSG Achraf Hakimi et son ex-femme, l’actrice Hiba Abouk est devenue viral sur les réseaux sociaux. Les insultes n’ont pas manqué de fuser.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Hiba Abouk brise le silence et révèle le divorce avec Achraf Hakimi

L’actrice Hiba Abouk vient de publier un communiqué de presse dans lequel elle réagit aux rumeurs qui circulent à son sujet. Elle clarifie également sa situation personnelle suite aux accusations portées contre Achraf Hakimi.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

Légère hausse des prix à la consommation au Maroc en mai 2024. L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une augmentation de 0,4 % par rapport au même mois de l’année dernière, selon les données publiées par le Haut-Commissariat au Plan...