Recherche

Le Maroc menace l’Espagne

© Copyright : DR

7 novembre 2019 - 17h40 - Maroc

Depuis 2008, le navire Assalama, qui a coulé au Port de Tarfaya, est abandonné, posant un sérieux problème écologique. N’en pouvant plus de tolérer les déconvenues qui découlent de cette situation, le Gouvernement marocain a interpellé Naviera Armas, la compagnie canarienne propriétaire du navire aux fins de retirer l’épave, sous peine d’embargo.

A en croire Canariasenred, l’alerte est venue des pêcheurs de Tarfaya qui ont dénoncé le drame écologique dont le navire Assalama est rendu responsable, en sollicitant l’implication du Ministre de l’Équipement et des transports, pour qu’il démantèle et dépose le navire.

En effet, ce navire, qui a échoué au Port de Tarfaya depuis plus d’une dizaine d’années, pose de sérieux problèmes de sécurité, du fait de l’infiltration de "substances toxiques dangereuses qui menacent la richesse marine".

Dans une lettre envoyée à Abdelkader Amara, Ministre marocain de l’Équipement et des transports, les pêcheurs dénoncent, “l’impact négatif sur la façade de la ville et sur les opportunités de commercialisation de l’image de Tarfaya, en tant que destination touristique, pour diversifier les activités économiques”.

Alors qu’il assurait la ligne maritime régulière entre Puerto del Rosario (Fuerteventura) et Tarfaya, Assalama a été contraint de se rendre à l’embarcadère de Tarfaya en raison du mauvais temps, rapporte la même source.

Le navire, qui s’est échoué plus tard, à mi-chemin de son voyage, est resté cloué dans les eaux marocaines, à un demi-mille du Port de Tarfaya, après 41 ans d’exploitation.

Au cours d’une rencontre entre les autorités des deux pays, le Maroc, a fait clairement savoir qu’il n’approuverait aucune opération avant le retrait du navire, mettant ainsi la pression sur Blas Acosta, Président du Cabildo de Fuerteventura.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact