Recherche

Îles Canaries : les MRE réclament la réouverture de la ligne maritime de Tarfaya

© Copyright : DR

5 janvier 2020 - 13h20 - Marocains du monde

La fermeture de la ligne maritime Tarfaya cause d’énormes déconvenues aux membres de la communauté marocaine basés dans les Îles Canaries. Ces derniers doivent en effet engager beaucoup de dépenses pour se rendre chez eux, tandis que le voyage en lui-même s’avère pénible et peut durer trois jours.

Face aux nombreuses difficultés qu’ils éprouvent au quotidien, ces Marocains, réunis au sein de la communauté marocaine de l’île de Fuerteventura, se sont donné rendez-vous jeudi dernier, devant la délégation du gouvernement espagnol, à Puerto del Rosario. L’objectif, rapporte canarias7.es, est de demander la réouverture de la ligne maritime reliant Tarfaya aux îles Canaries pour communiquer avec le Maroc.

Rachid Belkhadir, président du Centre culturel maroco-espagnol Mares, décrit mieux la situation. A l’en croire, se rendre au Maroc ou dans d’autres pays de l’Afrique, relève du parcours de combattant. Il faut, dit-il, d’abord voyager en bateau, des îles Canaries au sud de la péninsule, puis continuer le voyage vers leurs lieux d’origine dans le nord du continent africain. « Nous sommes proches de l’Afrique, mais nous sommes isolés. Un voyage qui pourrait se faire en trois heures, prend trois jours », se désole-t-il.

En réalité, malgré la disponibilité affichée des deux pays en faveur de la réouverture de cette voie, rien ne semble se concrétiser. Or, selon M. Belkhadir, « les Marocains, mais également les Africains, ont besoin de ce lien maritime pour pouvoir emmener leurs familles et leurs voitures avec eux », mais également, « pour les échanges culturels, touristiques et commerciaux ».

Faut-il le rappeler, la suspension de la ligne maritime de Tarfaya est intervenue après un incident maritime survenu en mai 2008, qui a obligé le Maroc à dépenser des sommes importantes pour améliorer le fonctionnement d’un port particulièrement touché par les bancs de sable au large des côtes, souligne la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact