Le Maroc veut mettre fin à l’exploitation des enfants à des fins de mendicité

21 novembre 2019 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’exploitation des enfants à des fins de mendicité est le fléau auquel le gouvernement marocain entend mettre fin par un plan d’action national en cours d’élaboration, selon la ministre Jamila El Mossali.

Face aux membres de la Chambre des Conseillers, Jamila El Mossali s’est exprimée sur la question mardi dernier. Selon les explications de la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, son département et divers partenaires s’activent pour l’élaboration du Plan d’Action national de lutte contre l’exploitation des enfants à des fins de mendicité.

De façon spécifique, Jamila El Mossali a fait savoir qu’un plan intégré pour l’enfance sera également mis en œuvre dans plusieurs provinces, selon une approche basée sur la dimension territoriale et la convergence des actions de divers intervenants. Le programme sera lancé dans cinq villes.

"La problématique des enfants dits « de la rue » est une affaire sociétale qui requiert la vigilance de toutes les parties prenantes, mais aussi l’adoption de programmes soucieux de la protection de la famille, premier milieu de vie de l’enfant," a indiqué la ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enfant - Jamila El Mossali - Mendicité - Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social - Parlement marocain

Aller plus loin

Tanger : des enfants de rue victimes de prédateurs espagnols

Mardi à Tanger, un jeune marocain de 19 ans a déposé une plainte contre un ressortissant espagnol connu de la justice marocaine pour avoir vendu de faux titres et des diplômes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Coupe du monde 2030 : un détail qui fait jaser au Maroc

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement primaire et des sports, Chakib Benmoussa, a été interpelé par des députés au sujet de l’absence de l’identité marocaine dans le slogan de la coupe du monde 2030 que le Maroc organisera...

Les Marocains pourraient partir à la retraite plus tard

Les députés de l’opposition ont adressé lundi une question orale au gouvernement, lui demandant quelles mesures il entend prendre pour réformer le régime de retraite.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Maroc : la retraite à 65 ans ?

Alors que les députés de l’opposition rejettent le projet du gouvernement d’Aziz Akhannouch de porter l’âge de la retraite à 65 ans, Younes Sekkouri, le ministre de l’Intégration économique, de la Microentreprise, de l’Emploi et des Compétences, dément...

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.