Un vaste mouvement de mutation parmi les agents d’autorité au Maroc

18 août 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Fidèle à sa tradition, le ministère de l’Intérieur a procédé au mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité, touchant 43 % de l’effectif total de ce corps exerçant à l’administration territoriale.

En tout, 1 819 agents d’autorité sont concernés par ce mouvement de mutation opéré conformément aux hautes instructions royales. Dans un communiqué, le ministère indique la préparation de ce mouvement a nécessité la mise en œuvre du système d’accompagnement et d’évaluation intégrée à 360 degrés, sur la base d’une approche permettant une meilleure valorisation des ressources humaines et une plus grande objectivité dans l’évaluation du rendement, et qui place le citoyen au centre de l’opération d’évaluation des performances.

À lire : Maroc : les agents d’autorité sommés de déclarer leur patrimoine

Ce mécanisme repose sur des visites de terrain au lieu de travail de l’agent d’autorité, effectuées par des commissions chargées de rencontrer et d’accompagner l’agent d’autorité et d’effectuer des entretiens oraux avec les représentants des différents acteurs liés à son environnement professionnel, y compris les chefs hiérarchiques, les subalternes et les responsables locaux relevant des services sécuritaires et extérieurs, explique le département d’Abdelouafi Laftit.

À lire : Maroc : les agents d’autorité, les plus corrompus

Ces entretiens concernent aussi de larges catégories de citoyens, dont les usagers, les acteurs associatifs et économiques et les élus, précise la même source, précisant qu’au cours de cette année, qui a vu la généralisation, pour la première fois, de la mise en œuvre de ce système à l’ensemble des provinces et préfectures du royaume, plus de 700 agents d’autorité (femmes et hommes) en ont bénéficié.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : les agents d’autorité sommés de déclarer leur patrimoine

Le ministère de l’Intérieur a décidé de traquer l’enrichissement illicite chez les moqadems et autres auxiliaires d’autorité, gangrenés par la corruption. Ceux-ci sont invités à...

Maroc : les agents d’autorité, les plus corrompus

Au Maroc, les statistiques de la corruption obtenues via la ligne téléphonique directe de dénonciation en 2020 indiquent que les agents d’autorité sont les plus corrompus....

Maroc : le ministère de l’Intérieur renouvelle ses cadres

En attendant le remaniement ministériel prévu dans les prochaines semaines, le Ministère de l’Intérieur a également décidé de renouveler ses cadres.

Démolition de 600 appartements à Temara : le gouverneur suspendu

Le ministère de l’Intérieur a décidé, lundi, de la suspension du gouverneur de la préfecture de Skhirat-Témara, pour irrégularités dans la gestion de l’urbanisme sur son...

Ces articles devraient vous intéresser :

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Maroc : bonne nouvelle pour ceux qui aiment les Hammams

Les Marocains pourront fréquenter les hammams, restés en partie fermés depuis plusieurs semaines suite à une note du ministère de l’Intérieur, pendant le ramadan. Dimanche, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que le mois sacré...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.