Un vaste mouvement de mutation parmi les agents d’autorité au Maroc

18 août 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Fidèle à sa tradition, le ministère de l’Intérieur a procédé au mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité, touchant 43 % de l’effectif total de ce corps exerçant à l’administration territoriale.

En tout, 1 819 agents d’autorité sont concernés par ce mouvement de mutation opéré conformément aux hautes instructions royales. Dans un communiqué, le ministère indique la préparation de ce mouvement a nécessité la mise en œuvre du système d’accompagnement et d’évaluation intégrée à 360 degrés, sur la base d’une approche permettant une meilleure valorisation des ressources humaines et une plus grande objectivité dans l’évaluation du rendement, et qui place le citoyen au centre de l’opération d’évaluation des performances.

À lire : Maroc : les agents d’autorité sommés de déclarer leur patrimoine

Ce mécanisme repose sur des visites de terrain au lieu de travail de l’agent d’autorité, effectuées par des commissions chargées de rencontrer et d’accompagner l’agent d’autorité et d’effectuer des entretiens oraux avec les représentants des différents acteurs liés à son environnement professionnel, y compris les chefs hiérarchiques, les subalternes et les responsables locaux relevant des services sécuritaires et extérieurs, explique le département d’Abdelouafi Laftit.

À lire : Maroc : les agents d’autorité, les plus corrompus

Ces entretiens concernent aussi de larges catégories de citoyens, dont les usagers, les acteurs associatifs et économiques et les élus, précise la même source, précisant qu’au cours de cette année, qui a vu la généralisation, pour la première fois, de la mise en œuvre de ce système à l’ensemble des provinces et préfectures du royaume, plus de 700 agents d’autorité (femmes et hommes) en ont bénéficié.

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : le ministère de l’Intérieur renouvelle ses cadres

En attendant le remaniement ministériel prévu dans les prochaines semaines, le Ministère de l’Intérieur a également décidé de renouveler ses...

Maroc : les agents d’autorité sommés de déclarer leur patrimoine

Le ministère de l’Intérieur a décidé de traquer l’enrichissement illicite chez les moqadems et autres auxiliaires d’autorité, gangrenés par la corruption. Ceux-ci sont invités à...

Maroc : les agents d’autorité, les plus corrompus

Au Maroc, les statistiques de la corruption obtenues via la ligne téléphonique directe de dénonciation en 2020 indiquent que les agents d’autorité sont les plus corrompus. Depuis...

Démolition de 600 appartements à Temara : le gouverneur suspendu

Le ministère de l’Intérieur a décidé, lundi, de la suspension du gouverneur de la préfecture de Skhirat-Témara, pour irrégularités dans la gestion de l’urbanisme sur son...

Nous vous recommandons

Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Maroc : plus de naissances et moins de décès enregistrés en 2021

En 2021, les services de l’état civil au Maroc ont enregistré en moyenne 1 631 déclarations de naissance et 488 déclarations de décès par jour, selon un rapport-bilan des réalisations du ministère de...

Coronavirus : le Maroc déplace les malades vers deux hôpitaux

Le Maroc veut accélérer le processus de levée progressive du confinement. Dans cette optique, les cas actifs et les futurs cas positifs dépistés seront regroupés dans deux hôpitaux spécialisés à Benslimane et Ben...

Le Coronavirus emporte un cadre du ministère de l’Intérieur marocain

Un haut cadre du ministère de l’Intérieur a été emporté par le covid-19. Il s’agit de Mohamed Yessef qui était le secrétaire général de la Direction de la sécurité et de la documentation relevant de la Direction générale des affaires...

Un agent d’autorité sanctionné pour corruption à Taroudant

Le ministère de l’Intérieur vient de procéder à la suspension de l’adjoint d’un caïd exerçant dans la province de Taroudant. Une affaire de corruption est à l’origine de cette sanction.

Arrestation de 30 jeunes filles et d’individus recherchés dans un cabaret clandestin à Beni Ansar

La police de Beni Ansar a opéré une descente dans un café transformé en cabaret clandestin très prisé par des barons de la drogue et des individus recherchés. Au total, 35 personnes ont été interpellées dans ce café où boissons alcoolisées, cocaïne, poker,...