Maroc : le ministère de l’Intérieur renouvelle ses cadres

31 août 2019 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : I.L

En attendant le remaniement ministériel prévu dans les prochaines semaines, le Ministère de l’Intérieur a également décidé de renouveler ses cadres.

Au Maroc, chaque département ministériel cherche à se mettre au pas. Cette décision intervient suite au discours royal du 29 juillet 2019 qui invitait le Chef du Gouvernement, Saâd Eddine El Otmani, à « soumettre des propositions visant à renouveler et à enrichir les postes de responsabilités, tant au sein du Gouvernement que dans l’Administration ».

Le Ministère de l’Intérieur s’est lancé dans une démarche anticipative. Sans attendre la rentrée politique, il a procédé, depuis le début de ce mois, au redéploiement de centains agents d’autorités, sans compter près de 117 lauréats de l’Institut royal de l’Administration territoriale de Kénitra, rapporte Challenge.

La corporation des Walis n’est pas épargnée par ce redéploiement. La même source a annoncé l’organisation d’une réunion entre le Ministre de tutelle, Abdelouafi Laftit, et les départements concernés. Cette réunion a été sanctionnée par l’établissement d’une liste de Secrétaires généraux et de Walis.

Il y a quelques mois, le Roi Mohammed VI avait nommé six nouveaux Walis.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Gouvernement marocain - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Un vaste mouvement de mutation parmi les agents d’autorité au Maroc

Fidèle à sa tradition, le ministère de l’Intérieur a procédé au mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité, touchant 43 % de l’effectif total de ce corps...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc va réguler TikTok

Face aux déviances observées sur certains réseaux sociaux, notamment TikTok, les autorités marocaines prévoient de mettre en œuvre une politique visant à restreindre l’utilisation de la plateforme chinoise.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Maroc : 32 villes dotées de 3 500 bus flambant neufs

Le Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams pour l’acquisition d’une flotte de 3 500 bus de transport urbain au profit de 32 villes sur la période 2024-2029, a annoncé lundi Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur.