Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

23 juillet 2023 - 22h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

De nouvelles nominations ou le changement de fonctions devraient intervenir après la mise en place du nouvel organigramme du ministère de l’Intérieur devant accompagner les changements dictés par la mise en œuvre de la régionalisation avancée. Ainsi, le département d’Abdelouafi Laftit compte désormais, entre autres, le secrétariat général, la Direction générale des affaires intérieures, l’Inspection générale de l’administration territoriale, la Direction générale des collectivités territoriales, la Direction générale de la protection civile, la Direction de la coopération internationale, la Direction de la communication, la Direction des systèmes d’informations, la Direction des affaires rurales, fait savoir Assabah.

À lire :Maroc : le ministère de l’Intérieur veut faire le ménage au sein de l’administration territoriale

Un « ménage » se fera dans les tout prochains jours. La plupart des walis et gouverneurs vont être mis à la retraite. Il s’agit de ceux qui ont passé plus de neuf ans à leur poste. Sont aussi concernés par cette mesure certains walis et gouverneurs dont la santé fragile montre leur incapacité à assumer leurs fonctions et ceux dont le mandat a été prorogé trois fois. D’autres walis et gouverneurs seront affectés aux services centraux du ministère ou redéployés dans d’autres wilayas, provinces et préfectures. Il sera ensuite procédé à la nomination de nouveaux profils dont la plupart d’entre eux n’ont jamais été fonctionnaires du ministère de l’Intérieur. Leurs CV sont actuellement passés au peigne fin, croit savoir le quotidien arabophone cité par Le360. Le ministère pourrait aussi faire la promotion des secrétaires généraux des provinces et préfectures dont certains occupent déjà le poste gouverneur par intérim.

À lire : Maroc : le ministère de l’Intérieur renouvelle ses cadres

Ce vaste mouvement en vue représenterait une opportunité certaine pour des anciens ministres de revenir aux affaires, à la tête de wilayas dans les régions les plus importantes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Abdelouafi Laftit - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : combien gagnent les walis et gouverneurs ?

En plus de leurs salaires nets, calculés sur la base des échelles de rémunération en vigueur dans la fonction publique, les walis et gouverneurs perçoivent quatre types de...

Maroc : le ministère de l’Intérieur veut faire le ménage au sein de l’administration territoriale

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, entend revoir les critères de nomination des walis et des gouverneurs. Il fera également le ménage au sein de l’administration...

Maroc : le ministère de l’Intérieur renouvelle ses cadres

En attendant le remaniement ministériel prévu dans les prochaines semaines, le Ministère de l’Intérieur a également décidé de renouveler ses cadres.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...