Maroc : 32 villes dotées de 3 500 bus flambant neufs

28 mai 2024 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams pour l’acquisition d’une flotte de 3 500 bus de transport urbain au profit de 32 villes sur la période 2024-2029, a annoncé lundi Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur.

Répondant à une question sur « la modernisation du système de mobilité et de transport public urbain » à la Chambre des représentants, Abdelouafi Laftit a précisé que ces fonds serviront à renforcer la flotte actuelle, les centres de maintenance, les dépôts et parkings de bus, et les systèmes de billetterie et d’aide à la gestion.

À lire : Des nouveaux bus pour la ville de Fès

Ainsi, des études ont été réalisées en ce qui concerne la gestion déléguée du transport par bus, a indiqué le ministre, précisant que ces investissements seront pris en charge par son département et les groupements des collectivités territoriales et des régions, en vue de garantir la pérennité de ce service.

À lire : Rabat roulera avec des bus Alsa et City Bus

Aussi, un nouveau modèle de contrats de gestion déléguée et un cahier de charges précisant aux autorités déléguées le type d’autobus à acquérir et la procédure de passation des marchés, avec une préférence pour les bus fabriqués localement, seront-ils élaborés. Toutes les dispositions seront prises pour améliorer les services et assurer l’équilibre budgétaire, a ajouté Laftit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transport en commun - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Abdelouafi Laftit

Aller plus loin

Rabat roulera avec des bus Alsa et City Bus

Après plusieurs mois de tractations et d’études de dossiers des sociétés City Bus qui s’est associée avec l’Espagnol Alsa et Transinvest, le groupement intercommunal Al Assima a...

A quand l’arrivée des 700 nouveaux bus à Casablanca ?

Casablanca recevra ses 700 bus en janvier 2021 afin de répondre aux besoins de la ville en termes de transport en commun.

Casablanca face à la crise de mobilité urbaine

La mobilité urbaine reste l’un des problèmes majeurs auxquels est confrontée la ville de Casablanca qui connait une explosion démographique sans précédent.

Enfin un bus pour relier Casablanca à l’aéroport

Casablanca se dote d’un nouveau mode de transport pour faciliter l’accès à son aéroport international Mohammed V. La capitale économique s’apprête à lancer le service Aerobus,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.