Maroc : voici ce qui bloque la nomination des secrétaires d’État

7 janvier 2022 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Aucun secrétaire d’État n’a été encore nommé, trois mois après l’installation du gouvernement Akhannouch. L’achoppement serait au niveau du ministère des Affaires étrangères.

Une « bataille rangée autour du secrétariat d’État aux Affaires étrangères retarde la nomination des secrétaires d’État censés venir renforcer l’Exécutif d’Aziz Akhannouch », croit savoir le site Africa Intelligence, soulignant toutefois que les noms des secrétaires d’État à l’Intérieur et à la Communication, « deux portefeuilles ultrasensibles », auraient été déjà validés.

À lire : Aziz Akhannouch veut un gouvernement de compétences

Le manque de cohésion au sein de la majorité gouvernementale serait aussi à la base de cette situation. Les membres de l’Istiqlal n’arriveraient pas à s’entendre sur les noms à proposer pour ces postes. Situation quasi identique au Parti authenticité et modernité (PAM) où le secrétaire général du parti et actuel ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, n’aurait pas appuyé la nomination de certains cadres du parti à ces postes.

Depuis maintenant trois mois, le gouvernement Akhannouch fonctionne sans secrétaire d’État. « Il sera procédé ultérieurement à la nomination de secrétaires d’État dans certains départements ministériels », avait indiqué le cabinet royal dans son communiqué du 7 octobre dernier, annonçant la nomination des membres du nouveau gouvernement.

Sujets associés : Istiqlal - Aziz Akhannouch - Parti Authenticité et Modernité (PAM)

Aller plus loin

Aziz Akhannouch se prépare à dévoiler son gouvernement

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch devrait être dévoilé juste après les élections des 120 membres de la deuxième Chambre du parlement prévues ce mardi 5 octobre. La configuration...

Aziz Akhannouch veut un gouvernement de compétences

La coalition annoncée entre le RNI, le PAM et l’Istiqlal pour la formation du gouvernement se précise. Le premier ministre a promis une équipe de compétence pour conduire le...

Maroc : plusieurs nominations à de hautes fonctions

Plusieurs propositions de nominations à de hautes fonctions, ont été approuvées par le Conseil de gouvernement, réuni ce jeudi à Rabat, sous la présidence de Saâdeddine El Othmani.

Maroc : pas de blocage dans la nomination des secrétaires d’État

Nizar Baraka, secrétaire général de l’Istiqlal et ministre de l’Équipement assure qu’il n’y a ni blocage, ni retard dans la nomination des futurs secrétaires d’État. Cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Eau et électricité : une bonne nouvelle pour les ménages marocains

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch renonce à son projet visant à augmenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour l’eau et l’électricité. Ce projet avait soulevé de vives polémiques et inquiété les Marocains.

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

Réaction d’Abdellatif Ouahbi sur un éventuel remaniement du gouvernement

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, également secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), serait l’un des ministres figurant sur la liste des départs au cas où un réajustement de l’équipe gouvernementale se confirmait.

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Le téléphérique d’Agadir mis en service

La ville d’Agadir a inauguré vendredi, un de ses grands projets, pouvant booster le tourisme dans la région. Il s’agit du téléphérique qui fait désormais partie du paysage aérien marocain.

Maroc : une «  reconstruction rapide  » avec «  tous les moyens  »

Le chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch a déclaré que le royaume « utilisera tous ses moyens » dans la phase de « reconstruction rapide » des dégâts causés par le violent et meurtrier séisme qui a frappé la province d’Al Haouz dans la nuit du...

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...