Abdelilah Benkirane prend la défense d’Akhannouch

20 février 2022 - 12h50 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Face à la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant, bon nombre de citoyens y compris des islamistes ont appelé le chef du gouvernement Aziz Akhannouch à la démission. Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la Justice et du développement (PJD) s’oppose à ces appels à la démission et souhaite « qu’on accorde » au chef de l’Exécutif « une confiance d’au moins une année ».

« Certes, il y a une flambée des prix, mais je ne suis pas d’accord pour qu’il parte en ce moment. Je veux qu’on lui accorde au moins un an pour redresser la situation socio-économique », a affirmé Abdelilah Benkirane lors du Conseil national de son parti tenu samedi à Bouznika. Selon lui, son départ serait un mauvais indicateur pour un pays stable. « Je ne suis pas d’accord pour qu’Aziz Akhannouch parte au moment où les prix flambent parce qu’il serait le seul des chefs de gouvernement qui ont dirigé l’Exécutif à n’avoir pas alors accompli totalement son mandat, après Abderrahman El Youssoufi, Abbas El Fassi, moi-même et Saâdeddine El Othmani », a ajouté le patron des islamistes.

À lire : Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient

« Seul le gouvernement de Abbas El Fassi a été perturbé et n’a pas accompli entièrement son mandat », fin 2011. « Quelle image allons-nous donner en tant qu’État stable ayant ses traditions, si Akhannouch s’en va après cinq mois seulement de mission », s’est interrogé l’ancien chef de gouvernement. « Si après un délai raisonnable d’au moins un an, il apparaît que Akhannouch a échoué et a contribué à dresser une grave situation […], il faudra qu’alors » le roi Mohammed VI, « annonce de nouvelles élections » anticipées, a poursuivi Abdelilah Benkirane, précisant qu’il sera question de tenir de « nouvelles élections et non de changer Aziz Akhannouch par un autre nom ».

Sujets associés : Abdelilah Benkirane - Aziz Akhannouch - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Prix

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son...

AbdeliIlah Benkirane appelle El Othmani à démissionner

L’ex-secrétaire général du PJD, AbdeliIlah Benkirane a appelé le chef du gouvernement à démissionner après la défaite cuisante subie par leur parti mercredi aux élections législatives....

L’appel de Benkirane aux PJDistes

Lors du conseil national tenu samedi dernier à Bouznika, Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) a appelé les membres à contribuer...

Aziz Akhannouch justifie la démission de Nabila Rmili

Après la nomination de Khalid Ait Taleb au ministère de la Santé en remplacement de Nabila Rmili, maire de Casablanca, le chef du gouvernement était appelé à se prononcer. Aziz...

Nous vous recommandons

Abdelilah Benkirane

Abdelilah Benkirane se ravise

Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a renoncé à quitter le parti et à rompre ses liens avec certains membres.

Légalisation du cannabis : El Othmani n’a jamais menacé de démissionner

Le groupe parlementaire du Parti de la Justice et du développement (PJD) a apporté un démenti à la rumeur faisant état de la probable démission du secrétaire général du parti, Saâd-Eddine El Othmani, en cas de vote défavorable des élus islamistes lors de...

Benkirane à l’Algérie : « vous n’allez pas gagner la guerre »

Le secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane conseille à l’Algérie de cesser d’attaquer le Maroc, car si guerre il y a, elle ne pourra pas la gagner.

Loi sur l’usage du cannabis : fuite d’un enregistrement audio d’Abdelilah Benkirane

Un enregistrement audio de l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane portant sur le projet de loi 13-21 relatif à l’usage légal du cannabis a été diffusé par mégarde dans un groupe privé comprenant des leaders du parti avant d’être supprimé. Mohammed...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix ans. Le...

Aziz Akhannouch

Maroc : voici ce qui bloque la nomination des secrétaires d’État

Aucun secrétaire d’État n’a été encore nommé, trois mois après l’installation du gouvernement Akhannouch. L’achoppement serait au niveau du ministère des Affaires étrangères.

Zones oasiennes au Maroc : 105 milliards DH d’investissements publics

Le Maroc a investi 105 milliards de dirhams dans les zones oasiennes et arganières, dépassant ainsi le montant prévu dans la stratégie de développement (2012-2020), qui est de 92 milliards de dirhams.

La rencontre entre Pedro Sanchez et Brahim Ghali pourrait irriter le Maroc

Le président du gouvernement, Pedro Sanchez, rencontrera le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, et le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, lors du sommet UE-Afrique qui se tiendra les jeudi et vendredi à...

Maroc : les supporters de retour dans les stades

Fermés en raison de la crise sanitaire,les stades marocains seront à nouveau ouverts aux supporters. Ainsi en a décidé le gouvernement ce jeudi 24 février.

Formation du gouvernement : Akhannouch veut engager des consultations

Le nouveau Chef du gouvernement nommé par le Roi Mohammed VI, Aziz Akhannouch, va rencontrer les partis politiques pour examiner les développements concernant la formation d’une majorité «  cohérente, homogène et porteuse de programmes convergents ...

Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Jack Lang se prononce sur les élections au Maroc

Comme prévu, le Maroc a organisé ce 8 septembre les élections législatives, communales et régionales. Pour le président de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang, ces élections « sont un exemple d’une démocratie pluraliste, assez unique en Afrique...

Après un exil en Turquie, Hamid Chabat est de retour au Maroc

Après deux ans passés en Turquie, l’ex-patron de l’Istiqlal, Hamid Chabat est de retour au Maroc. Ses partisans ont la ferme conviction qu’il est rentré pour récupérer la mairie de Fès, perdue face au PJDiste El...

Le PJD va basculer dans l’opposition

Après la déroute électorale du parti de la justice et du développement (PJD), le conseil national se réunit en session extraordinaire demain samedi 18 septembre. Le parti de la Lampe va basculer dans...

Le PJD va finalement disposer d’un groupe parlementaire

Le PJD aura finalement un groupe parlementaire suite à un accord entre certains partis politiques, abaissant à 12 le nombre de députés requis.

Vers l’implosion du PJD ?

Le démon de la division s’invite à nouveau au sein du parti de la Justice et du développement (PJD) suite aux déclarations de l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane qui a menacé de quitter définitivement le PJD au cas où les députés de son parti...

Prix

Flambée du prix des billets d’avion entre la France et Marrakech

Pour cet été 2022, les prix des billets d’avion entre la France et Marrakech (Maroc), l’une des 20 destinations les plus prisées des Français, connaissent une flambée.

Bonne nouvelle pour les passagers à bord des vols de Royal Air Maroc

Après avoir relancé ses vols domestiques, Royal Air Maroc s’active à relancer ses vols internationaux. Dans le cadre de l’opération spéciale de vols exceptionnels, la compagnie nationale a maintenu ses prix à des niveaux...

Deux startups marocaines nominées aux Forbes Awards

Deux start-ups marocaines figurent parmi les nominées pour le prix de la fondation Viram et de Forbes, pour la startup la plus percutante de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Au Maroc, le prix des cigarettes grimpe

Le Maroc a adopté une nouvelle grille tarifaire pour les cigarettes, afin de réguler l’accessibilité du produit et générer quelques rentrées fiscales.

Reprise des vols : des billets hors de prix pour les MRE

La communauté marocaine de Majorque pourra s’envoler à nouveau vers le Maroc dès le 7 février, date annoncée par les autorités pour rouvrir les frontières aériennes. Mais les prix des billets reviennent excessivement chers. Une augmentation qui va du simple...