Aziz Akhannouch justifie la démission de Nabila Rmili

15 octobre 2021 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Après la nomination de Khalid Ait Taleb au ministère de la Santé en remplacement de Nabila Rmili, maire de Casablanca, le chef du gouvernement était appelé à se prononcer. Aziz Akhannouch a déclaré qu’en démissionnant de son poste de ministre de la Santé, Nabila Rmili a fait preuve de responsabilité et de conscience professionnelle.

« Mme Nabila Rmili, une compétence dont nous sommes fiers et que nous estimons, a fait preuve d’un sens de responsabilité en considérant que les dossiers aujourd’hui sur la table du Conseil de la ville de Casablanca sont importants et prioritaires et exigent d’elle de s’y consacrer pleinement », a fait part le Chef du gouvernement.

À lire  : Sous pression, Nadia Rmili quitte le ministère de la Santé

Le chef de l’exécutif insiste sur le fait que « le choix de Mme Rmili pour Casablanca est justifié par l’ampleur des chantiers de la métropole qui doivent être lancés dès aujourd’hui pour développer les services publics et parer aux dysfonctionnements dont souffre la ville ». Il se dit pleinement confiant dans les capacités de Nabila Rmili à mener à bien sa mission.

À lire  : Nabila Rmili du RNI élue maire de Casablanca

Pour finir, Aziz Akhannouch a indiqué qu’avec son expérience de la gestion de la pandémie du coronavirus, Khalid Ait Taleb était le choix le plus judicieux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Aziz Akhannouch - Ministère de la Santé - Nabila Rmili

Aller plus loin

Nabila Rmili pressentie pour être maire de Casablanca

Après avoir réalisé un triomphe aux élections du 8 septembre, le Rassemblement national des indépendants a désigné Dr. Nabila Rmili, en tant que candidate au poste de maire de...

Abdelilah Benkirane prend la défense d’Akhannouch

Face à la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant, bon nombre de citoyens y compris des islamistes ont appelé le chef du gouvernement Aziz Akhannouch à la...

Nabila Rmili du RNI élue maire de Casablanca

LeRassemblement national des indépendants (RNI) continue sa percée politique enclenchée depuis les élections du 8 septembre dernier. Pressentie pour occuper le poste de maire,...

Nabila Mounib décline l’invitation d’Aziz Akhannouch

Invitée, comme tous les autres partis pour participer aux concertations pour la formation du nouveau gouvernement, la Secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU) ne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Aziz Akhannouch a perdu 200 millions de dollars en 7 mois

La crise touche également les milliardaires. Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, l’une des plus grandes fortunes du pays, a perdu quelque 200 millions de dollars en 7 mois.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...