Sous pression, Nadia Rmili quitte le ministère de la Santé

14 octobre 2021 - 22h23 - Maroc - Ecrit par : G.A

La pression était devenue trop forte pour Nadia Rmili à qui l’on reprochait d’avoir accepté le poste de ministre de la Santé tout en étant maire de Casablanca. Ce jeudi 14 octobre, elle a finalement opté pour la capitale économique.

Nabila Rmili n’est plus ministre de la Santé. Celle qui est devenue la première femme maire de Casablanca a déposé sa démission pour se concentrer sur ses fonctions communales.

À lire  : Nabila Rmili du RNI élue maire de Casablanca

Conformément à l’article 47 de la Constitution, et sur proposition du Chef du Gouvernement, le Roi Mohammed VI, a donc nommé Khaled Ait Taleb comme Ministre de Santé et Protection sociale, selon un communiqué du Cabinet Royal.

À lire  : Formation du gouvernement : Akhannouch veut engager des consultations

Cette démission intervient quelques jours, après que des voix se sont levées, appelant Nabila Rmili à choisir entre son poste de maire et celui de ministre.

Sujets associés : Ministère de la Santé - Khalid Aït Taleb - Nabila Rmili

Aller plus loin

Covid-19 : tous à la vaccination ! (Khalid Ait Taleb)

Les Marocains doivent se faire massivement vacciner afin d’atteindre l’immunité collective et freiner la propagation de la pandémie de Covid-19. C’est l’appel lancé par le...

Nabila Rmili du RNI élue maire de Casablanca

LeRassemblement national des indépendants (RNI) continue sa percée politique enclenchée depuis les élections du 8 septembre dernier. Pressentie pour occuper le poste de maire,...

Nabila Rmili pressentie pour être maire de Casablanca

Après avoir réalisé un triomphe aux élections du 8 septembre, le Rassemblement national des indépendants a désigné Dr. Nabila Rmili, en tant que candidate au poste de maire de...

Mésentente entre El Othmani et Ait Taleb

Le torchon brûle entre le chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani et le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb. À l’origine de cette brouille, des nominations.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Le Maroc manque cruellement de psychiatres

Malgré des progrès significatifs ces dernières années, le Maroc ne dispose pas d’assez de ressources humaines en termes de santé mentale. Le royaume ne compte que 343 psychiatres et 214 psychologues, pour une population estimée en 2020 à près de 37...