Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient

18 février 2022 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les Marocains sont en colère contre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et l’appellent à démissionner. À l’origine de cette colère, la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant.

#"Akhannouchgetout » est devenu viral sur Twitter. Avec plus de 11 000 tweets, ce hashtag arabe s’est classé numéro un sur le réseau social au Maroc. « Arrêtez la corruption », « Sortez, vous êtes une personne irresponsable », « Nous avons du mal à nous payer de la nourriture et le gouvernement ne fait rien ». Les commentaires s’enchaînent avec des photos des nouvelles listes de prix dans les supermarchés et les stations-service. Les Marocains appellent le chef du gouvernement à démissionner.

À lire : Maroc : nouvelle flambée des prix des carburants

Le prix d’une bouteille d’huile végétale de 5 litres a augmenté de 27 DH, tandis que le prix de la semoule, un type de farine largement utilisé dans la cuisine marocaine, a augmenté de 50 DH, pour 25 kg. Les Marocains protestent contre la hausse des prix des denrées alimentaires et du carburant. Certains protestataires envisagent d’ailleurs de descendre dans la rue le dimanche 20 février, date coïncidant avec l’anniversaire du « mouvement du 20 février » qui a été inspiré par d’autres mouvements pro-démocratie dans la région en 2011.

À lire : Maroc : comment expliquer la hausse des prix des produits de base ?

Commentant la flambée des prix des denrées alimentaires le 18 janvier dernier, le chef du gouvernement avait expliqué qu’il s’agissait de hausses temporaires dues aux chaînes de production affectées par la pandémie de Covid-19, soit par une pénurie d’approvisionnement sur le marché international en raison de la fermeture de certaines entreprises, soit par une augmentation de la demande après la réouverture. La situation au Maroc « est meilleure que dans d’autres pays, car le taux d’inflation n’a pas dépassé 1,8 %  », avait-il ajouté. Des arguments qui sont loin d’apaiser la colère de la population.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Alimentation - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : remaniement imminent pour le gouvernement ?

Au Maroc, Aziz Akhannouch s’apprêterait à remanier le gouvernement. Qui sont les ministres concernés par ce réajustement ?

#AkhannouchGetOut : le hashtag devenu viral sur les réseaux sociaux

Au Maroc, la colère monte contre le chef de gouvernement Aziz Akhannouch à cause de la hausse des prix des produits de grande consommation, notamment le carburant. Bon nombre...

Rachid Talbi Alami prend la défense d’Akhannouch, en insultant les Marocains

Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants et membre du bureau politique du RNI, a réagi à la campagne massive menée sur les réseaux sociaux, contre le chef...

Aziz Akhannouch prépare-t-il un remaniement ?

Un remaniement gouvernemental s’annonce imminent au Maroc pour dynamiser l’équipe d’Aziz Akhannouch. Six à huit ministres pourraient être remplacés par de nouveaux profils «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

Nabyl Lakhdar n’est plus directeur de l’administration de la douane

Le gouvernement a annoncé la nomination de Nabyl Lakhdar, ancien directeur général de l’administration de la Douane, au poste de Secrétariat général du ministère de l’Économie et des Finances.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.