Benkirane s’était opposé à la nomination de Mohamed Amekraz

9 janvier 2022 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Abdelillah Benkirane, secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), affirme s’être opposé à la nomination de Mohamed Amekraz, un des membres de la direction de son parti, à un poste ministériel dans le gouvernement de Saâdeddine El Othmani.

Lors d’une rencontre avec les secrétaires régionaux et provinciaux du PJD, Abdelillah Benkirane a raconté qu’il y avait un rire qu’il n’avait pas apprécié, le jour où Saâdeddine El Othmani était venu leur dire que la nomination de Mohamed Amekraz comme ministre était un miracle, et que les frères ont commencé à rire. « Ce jour-là, j’ai eu mal », a-t-il dit, soulignant que cette nomination (d’Amekraz) n’était pas appropriée.

« Que les frères m’en excusent, vous dites qu’il faut transcender (ces questions), oui il le faut, mais cela ne signifie pas qu’il ne faut pas revenir sur les erreurs », a ajouté le secrétaire général du parti islamiste. « Toute la jeunesse (du parti) s’est tue après ce jour (le jour où son secrétaire national a été nommé ministre du Travail et de l’insertion professionnelle) », a-t-il poursuivi.

À lire : Le mea culpa du ministre Mohamed Amekraz

Mohamed Amekraz était accusé de n’avoir pas déclaré deux des employés de son cabinet d’avocats à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Une infraction qu’il finira par avouer lors de sa participation à une visioconférence sur le Sahara organisée par la jeunesse du Parti justice développement (PJD). L’ex-ministre du Travail et de l’insertion professionnelle a pu conserver son poste de secrétaire national de la Jeunesse PJDiste après le dernier congrès extraordinaire du parti La Lampe.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Saâdeddine El Othmani - Conseil de gouvernement - Mohamed Amekraz

Aller plus loin

Le mea culpa du ministre Mohamed Amekraz

Le ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amekraz avoue avoir commis une infraction en ne déclarant pas deux des employés de son cabinet d’avocats à la...

Ouahbi aux ministres Ramid et Amekraz : « Démissionnez ! »

Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, réclame la démission de deux ministres qui ont "oublié" de déclarer leurs salariés à la Caisse...

Maroc : pas de blocage dans la nomination des secrétaires d’État

Nizar Baraka, secrétaire général de l’Istiqlal et ministre de l’Équipement assure qu’il n’y a ni blocage, ni retard dans la nomination des futurs secrétaires d’État. Cette...

Abdelilah Benkirane hospitalisé

L’actuel secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a été transféré mardi tard dans la nuit, à l’hôpital militaire de Rabat pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.