Recherche

Maroc : le paradis fiscal des fortunes étrangères

© Copyright : DR

2 mai 2019 - 19h00 - Economie

Les avantages fiscaux accordés par le Maroc aux investisseurs étrangers risquent de placer le pays dans la liste noire des paradis fiscaux établie par l’Union européenne. Ce risque devrait précipiter l’ouverture du dossier lors des Assises nationales de la fiscalité qui débutent vendredi 3 mai à Skhirat.

La conjoncture n’est pas pour autant opportune pour les fiscalistes, qui sont encore confrontés aux débats initiés par le patronat et certaines ONG en relation avec la pression fiscale sur le contribuable. Selon Le360, qui cite le journal Aujourd’hui le Maroc, les revendications sociales ne laissent guère de marges de manoeuvre pour la négociation des avantages octroyés de facto aux entreprises étrangères installées au Maroc.

Le projet de Loi de Finances 2019 a vu pourtant la mise en place de mesures en accord avec les recommandations de l’Union européenne, en particulier l’accord FATCA qui permet l’échange des données bancaires, et la suppression d’avantages fiscaux accordés aux sociétés offshore (IS, IR et les exonérations TVA).

L’Union européenne a classé le royaume dans la liste grise des paradis fiscaux, en attendant une refonte du système fiscal marocain à même de répondre aux exigences des standards européens. Les Assises de Skhirat devraient préparer le terrain pour l’insertion de nouvelles mesures dans la prochaine Loi de Finances 2020, rapporte la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact