Le Maroc paradis des retraités français

31 mars 2014 - 20h20 - France - Ecrit par : J.L

Le Maroc est la destination préférée des retraités français en 2014. Pour le site "Retraite-etranger.fr", auteur du palmarès, les Français choisissent le Maroc principalement en raison de la fiscalité attrayante et de la qualité de vie dans le pays.

Le coût de la vie, le climat, la culture et les soins médicaux, l’immobilier, la sécurité et l’intégration et les infrastructures, sont les principaux critères pris en considération par un autre classement publié, cette fois-ci, par l’hebdomadaire L’Express.

Le palmarès des dix destinations préférées des retraités français :

• Maroc,
• Thaïlande
• L’Ile Maurice,
• La Tunisie,
• Le Portugal,
• Indonésie,
• Espagne,
• République Dominicaine,
• Sénégal,
• Italie.

Deux retraités français sur dix quittent l’Hexagone parce que leur pouvoir d’achat ne leur permet plus de vivre dans leur pays. Environ 50.000 retraités français sont installés dans les villes marocaines de Marrakech, Agadir et El Jadida.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Marrakech - Agadir - El Jadida - Immigration - Inflation - Retraités français au Maroc

Aller plus loin

Des milliers de français quittent la France en hiver pour profiter du soleil au Maroc (vidéo)

Ils sont plus de 30.000 retraités français à quitter la France pendant l’hiver pour se rendre au Maroc, indique la chaîne France 2 dans un reportage intitulé « Les hirondelles...

Rencontre avec des retraités français au Maroc (vidéo)

Ils sont plusieurs dizaines de milliers d’étrangers, notamment français, à avoir choisi le Maroc pour leur retraite. Le climat, la vie moins chère sont sans doute les points...

Ces articles devraient vous intéresser :

Zara, Bershka : pourquoi les prix au Maroc sont plus chers qu’en Europe ?

Les prix pratiqués par les grandes enseignes au Maroc font encore polémique. Il n’est pas rare de trouver des vêtements avec des prix supérieurs de 50 ou 70 % dans les grands magasins au Maroc, par rapport à certains pays européens.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Maroc : l’inflation atteint des records (+7,8%)

Après 6,3 % au deuxième trimestre, l’inflation s’est accélérée au Maroc, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui table sur 7,8 % au troisième trimestre 2022.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Maroc : bonne nouvelle pour les salariés

Le projet de décret concernant une révision du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garantie (SMAG) a été validé par le conseil de gouvernement.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.