Maroc : présence d’un riche patrimoine judéo-marocain dans plusieurs villes

28 février 2020 - 05h00 - Culture - Ecrit par : Bladi.net

Les cultures judéo-marocaines ne sont pas rejetées malgré le défi de modernisation des villes marocaines entreprises par le gouvernement. Ce qui témoigne du lien historique qui lie les juifs marocains à leur pays.

Les travaux de réhabilitation des sites juifs effectués ces dernières années par le Royaume, visent à assurer la transmission de cet héritage aux valeurs inestimables, aux générations futures. À ce jour, on compte une centaine de sites déjà réhabilités, d’autres sont en cours, indique Aujourd’hui Le Maroc.

Ces sites inscrits dans le patrimoine judéo-marocain, se retrouvent à Casablanca, Tanger, Oujda, Ksar El Kebir, Fès, Marrakech, Essaouira, El Jadida, Azrou, Ouezzane ou encore Meknès. A cela, il faut y ajouter, les efforts entrepris par la communauté israélite du Maroc pour porter ce patrimoine unique en Afrique et dans le monde arabo-musulman à l’échelle internationale.

Les autorités ont également mené des démarches auprès de l’UNESCO en vue de l’inscription de la fête de la Mimouna sur le patrimoine mondial de l’humanité. En mars prochain, un site web de 8 000 heures de navigation sera également mis à la disposition des passionnés de la culture, pour découvrir ce patrimoine décidé par les amoureux de l’histoire marocaine pour la valorisation des lieux phares du judaïsme marocain à Casablanca, qui compte la plus grande partie de la communauté juive marocaine.

Entre autres pièces de ce riche patrimoine, on retient des synagogues, cimetières historiques, monuments, sites de saints juifs, des écoles juives… et nombre de sites d’expressions culturelles et artistiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Casablanca - Patrimoine - Essaouira - Judaïsme marocain

Aller plus loin

Le patrimoine juif marocain en conférence à Marrakech

Le 6 février 2020, se tiendra à Marrakech, une conférence sur le patrimoine juif marocain. Cette rencontre connaîtra la participation de plusieurs personnalités de la société...

Archéologie : une partie d’un manuscrit juif découvert à Akka

Deux archéologues marocain et israélien ont découvert un pan d’un manuscrit religieux juif en hébreu en fouillant une synagogue dans le village de Tagadirt de la palmeraie d’Akka.

Mohammed VI "très attaché aux coutumes juives marocaines"

Le roi Mohammed VI était mercredi dernier à "Bayt Dakira " à Essaouira, un espace spirituel dédié à la préservation et à la valorisation de la mémoire judéo-marocaine.

Séville : découverte d’un hammam de la période islamique du XIIᵉ siècle

Les propriétaires du bar Giralda, à Séville, ont mis à profit la période de confinement et de cessation d’activités pour cause de Covid-19, pour réaliser des travaux de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...