Maroc : une police pour surveiller les cimetières

16 février 2020 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Les professionnels marocains des pompes funèbres s’opposent aux nouvelles conditions des cahiers de charges régulant le secteur, et qui proposent désormais la création d’une police pour assurer la surveillance des cimetières.

Ces cahiers de charges des collectivités territoriales donnent désormais quitus à des entreprises de gérer les pompes funèbres dans les villes de Casablanca et Marrakech. Face à l’affront, les syndicats ont répondu en accusant cette mesure de "privatisation" déguisée du secteur, qui est loin de convaincre.

L’autre nouvelle, qui fait grincer les dents, est la création d’une police pour assurer la "bonne gestion des cimetières" de la ville ainsi que les cérémonies d’enterrement. Selon leseco.ma, cette mission sera confiée à la Société de développement local (SDL), Casa Prestations. Quant à la constatation de décès, elle sera dévolue à des médecins privés, au regard du déficit du personnel médical.

Face à cette nouvelle donne, Mohamed Lamhamdi, directeur du Syndicat national d’assistance et des pompes funèbres, s’est montré inquiet quant aux retombées de cette décision qu’il juge "injuste et unilatérale" pour ce secteur qui compte aujourd’hui 3 000 pompes funèbres au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Casablanca - Décès

Aller plus loin

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Le Maroc perd un grand journaliste : Reda Dalil n’est plus

Reda Dalil, directeur de publication du magazine TelQuel, éditorialiste, journaliste et romancier, s’est éteint à l’âge de 45 ans, des suites d’une longue maladie.

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.