Recherche

La gestion du maire de Marrakech sévèrement critiquée par le gouverneur de Marrakech-Safi

© Copyright : DR

10 février 2020 - 16h20 - Société

La ville de Marrakech est passée du statut de pôle touristique incontournable, à celui de dépotoir d’ordures, sous le mandat de Mohamed Larbi Belcaid. Le maire, issue du Parti de la justice et du développement, selon Karim Qassi Lahlou, wali de la région Marrakech-Safi, a échoué dans sa mission de maintenir propre la ville ocre.

Entre autres réprimandes adressées par le Wali au maire de Marrakech, il y a le manque de fermeté dans la prise de décisions vis-à-vis des trois sociétés chargées de la gestion de l’hygiène de la ville. Une largesse qui fait que Marrakech a perdu de sa notoriété en termes d’hygiène et de salubrité. Mécontent de cette poubelle à ciel ouvert qu’est devenue la cité ocre, Karim Qassi Lahlou a envoyé une correspondance réprimandant Mohamed Larbi Belcaid, chef du conseil communal de Marrakech, rapporte barlamane.com

Le Wali, dans sa correspondance, a attiré l’attention du maire sur la détérioration avancée de l’image de la ville, tout en indiquant que les déchets ménagers s’accumulent et que les poubelles sont en mauvais état. Il a également signalé la malpropreté des poubelles, dont la mauvaise odeur affecte les citoyens qui s’en plaignent. Le gouverneur ira plus loin dans sa correspondance en relevant l’incapacité du conseil communal à remplir pleinement ses missions.

Plusieurs citoyens de divers quartiers de Marrakech ont, quant à eux, selon la même source, dénoncé la gestion du maire, et ont protesté contre son laxisme dans l’application de la loi envers les entreprises chargées de gérer le secteur de l’hygiène urbaine.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact