Maroc : voici les plages à éviter cette année

15 juin 2024 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Dans son rapport sur la qualité des eaux de baignade, présenté vendredi à Rabat, le ministère de la Transition énergétique et du développement durable a indiqué que 22 plages ne respectent pas les normes environnementales requises.

« Sur les 497 stations de prélèvements, seules 421 ont fait l’objet d’un nombre suffisant de prélèvements pour le classement. Ainsi, 382 stations (soit 90,74 %) ont été déclarées de qualité microbiologique conforme aux exigences de la norme marocaine NM.03.7.199 », précise le rapport 2024 du ministère de la Transition énergétique et du développement durable sur « la surveillance de la qualité des eaux de baignade et du sable des plages du Royaume ».

Ainsi, 39 stations, soit 9,26 %, sont déclarées non conformes pour la baignade au titre de l’année 2023. Ceci, en raison du rejet des eaux usées, de la forte concentration de baigneurs, du manque d’hygiène, des changements climatiques, et de la pollution, relève le rapport, précisant que 22 plages réparties dans cinq régions côtières, à savoir Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Souss-Massa et Dakhla-Oued Ed-Dahab sont concernées.

À lire : Maroc : voici les 23 plages déconseillées à la baignade cet été

Pour prévenir la pollution des plages, le rapport recommande un renforcement des systèmes d’assainissement des eaux usées au niveau des eaux littorales, l’entretien et la maintenance des infrastructures et dispositifs d’assainissement au niveau des plages, ainsi que la mise en œuvre des mesures de gestion exigées dans les profils des eaux de baignade.

Lors de la présentation du rapport, vendredi à Rabat, Leila Benali a indiqué que « le plus grand pari » reste le problème des déchets, notamment plastiques (90 %), pour améliorer la qualité des eaux de baignade et des plages. La ministre n’a pas manqué de remercier la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement pour ses programmes « Plages propres », « Pavillon bleu » et « bharblablastic » (mer sans plastique) visant une amélioration de la qualité des plages, ajoutant qu’une application pour smartphones (Iplages) a été mise à la disposition des citoyens pour déterminer la qualité des eaux de baignade.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Environnement - Leila Benali

Aller plus loin

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023....

Maroc : voici les 23 plages déconseillées à la baignade cet été

Le rapport annuel sur la qualité des eaux de baignade et du sable des plages au Maroc a été publié par le ministère de la transition énergétique et du développement durable. 23...

Maroc : les plages à éviter cet été

Le ministère de la Transition énergétique et du développement durable a récemment publié la liste des plages classées non conformes à la baignade pour la saison estivale qui...

Des plages privatisées dans le nord du Maroc

L’occupation anarchique du domaine maritime par des unités hôtelières et des résidences de luxe dans la préfecture de M’diq-Fnideq empêche les estivants d’avoir accès à ces...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.

Plages au Maroc : l’embarrassante absence de toilettes publiques

Au Maroc, la plupart des plages sont dépourvues d’infrastructures sanitaires (toilettes, douches, centres de secours…). Une situation qui crée des désagréments aux touristes et aux MRE, surtout pendant la saison estivale.

Shell fournira du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe

Un contrat prévoyant l’approvisionnement de 0,5 milliard de mètres cubes de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par an vient d’être signé entre Shell International Trading Middle East Limited FZE et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Label Pavillon Bleu au Maroc : voici la liste complète

Pour la saison estivale 2024, 32 sites marocains arboreront le label Pavillon Bleu, décerné par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement sous la présidence de la Princesse Lalla Hasnaa.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Maroc : quand le thermomètre monte, la consommation électrique s’envole

La consommation électrique au Maroc a atteint un niveau record, s’établissant à 7 310 mégawatts, selon le ministère de la Transition énergétique et du développement durable.

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...