Recherche

Le Maroc risque de connaître une hausse du prix des céréales

© Copyright : DR

9 octobre 2019 - 16h00 - Economie

La production céréalière marocaine enregistrera une importante baisse, selon l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO). L’Agence nationale des Céréales, tout en mesurant la situation, a approuvé, par un appel d’offres clôturé le 1er octobre, l’importation de 576.000 tonnes de blé tendre, à tarif réduit, de l’Union européenne (UE) .

Les 576.000 tonnes de blé seront acheminées vers le Maroc le 31 janvier 2020, au plus tard. Et, avec une moisson qui avoisine 52 millions de quintaux de céréales, le Maroc devra maintenir l’équilibre en important l’équivalent de 4 millions de tonnes de blé, rapporte le site Barlamane.

Des chiffres publiés par la FAO, on retient que la production céréalière mondiale est estimée à 2.706 milliards de tonnes. Cette situation, selon les experts de l’institution, s’expliquerait par « la baisse des perspectives de production mondiale du riz et du blé, qui dépassait les prévisions de production plus importantes pour les céréales secondaires ».

Mais, la production céréalière n’est pas la seule à connaître une baisse en 2019. Selon la FAO, l’indice des prix du sucre a diminué de 3,9% par rapport à son niveau durant le mois d’août, tandis que celui des prix de l’huile végétale a augmenté d’1,4%.

Alors que les prix du blé étaient se sont maintenus, les cours du maïs ont baissé de mois en mois, en raison des disponibilités exportables importantes. Et, les prix du riz ont légèrement baissé, selon les données de la FAO, publiées par Barlamane.com.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact