Maroc : les professionnels du tourisme demandent de l’aide à l’État pour la reprise

30 janvier 2022 - 11h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Les professionnels du tourisme se félicitent de la décision du gouvernement marocain relative à la réouverture de l’espace aérien à partir du 7 février et demandent par la même occasion de l’aide à l’État pour une bonne reprise de leurs activités. Ils affirment que les deux mois de suspension de tous les vols de passagers de et vers le royaume ont négativement impacté leur secteur.

Jeudi, le gouvernement marocain a annoncé la réouverture de l’espace aérien resté fermé depuis le 29 novembre 2021 aux vols au départ et à destination du Maroc à partir du 7 février prochain. « Cette décision intervient conformément aux dispositions juridiques relatives à la gestion de l’état d’urgence sanitaire et suite aux recommandations de la commission scientifique et technique et prenant en considération l’évolution de la situation épidémiologique dans le royaume », a-t-il indiqué dans un communiqué. De quoi réjouir les professionnels du secteur touristique. Ceux-ci ont toutefois besoin du soutien de l’exécutif.

À lire : Tourisme : les professionnels marocains alertent sur leur situation catastrophique

« D’habitude, on accueille les touristes étrangers qui arrivent à Marrakech. On leur organise des excursions partout dans le pays. Mais cela fait deux mois que l’aéroport est fermé. On a fermé l’agence parce qu’on n’a plus les moyens de payer le loyer », déplore auprès de RFI Saïd Massoudi dont l’agence est implantée à Marrakech. Selon la fédération nationale de l’industrie hôtelière du Maroc, entre 20 % et 30 % des emplois ont été détruits à cause des restrictions sanitaires édictées depuis le début de la pandémie de Covid-19.

À lire : Maroc : un plan d’urgence pour soutenir le secteur du tourisme

L’annonce par Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, de l’octroi des aides mensuelles de 2 000 DH aux professionnels du secteur ne rassure pas totalement Saïd Massoudi. « Moi, j’ai dû contracter des crédits pour pouvoir m’en sortir. Si l’aéroport rouvre, il y aura à nouveau du travail et je pourrai les rembourser. Tout le monde n’a pas reçu de soutien du gouvernement. Beaucoup de gens travaillent sans être déclarés. Pour eux, il faut que l’industrie reparte. C’est le plus important ! »

Tout comme Saïd, bon nombre de professionnels notamment les agences se retrouvent endettés. Les instances représentatives du secteur appellent l’État à les soutenir dans le cadre de la réouverture de l’espace marocain.

Sujets associés : Tourisme

Aller plus loin

Le Maroc rouvre ses frontières aériennes

Face à la pression d’acteurs économiques et l’appel de nombreux experts, le gouvernement vient d’annoncer la réouverture de l’espace aérien aux vols au départ et à destination...

Maroc : un plan d’urgence pour soutenir le secteur du tourisme

Le ministère du Tourisme a annoncé un plan d’urgence d’un coût global de deux milliards de dirhams pour donner du souffle au secteur. Ce financement permettra le report des...

Tourisme : le Maroc a perdu 90 milliards de dirhams en 2 ans

En prévision de la réouverture des frontières, le ministère du tourisme a élaboré un programme basé sur des partenariats avec des voyagistes internationaux et des compagnies...

Les touristes recommencent à réserver les hôtels à Marrakech

Quelques jours après l’annonce de la réouverture de l’espace aérien marocain resté fermé depuis le 29 novembre dernier, les professionnels du tourisme se mobilisent pour la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le secteur du tourisme fait un retour en force

Avec l’Opération Marhaba 2022 et la reprise des activités touristiques, le secteur revient à un taux de récupération d’avant la crise sanitaire, selon le rapport mensuel de l’Office des changes publié le lundi 3 octobre.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Les touristes peuvent-ils entrer au Maroc avec un drone ?

Les touristes nationaux mais surtout étrangers développent de plus en plus une passion pour l’utilisation des drones. Que dit la loi marocaine sur cet appareil ?

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Le Maroc parie sur le tourisme interne

Les autorités marocaines affirment avoir mené plusieurs actions pour promouvoir et renforcer le tourisme interne en 2023.

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Le tourisme marocain à la reconquête du marché britannique

Le Maroc veut reconquérir le marché britannique. Dans ce sens, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a signé des accords avec les compagnies aériennes telles que Ryanair et Easyjet. Objectif  : retrouver les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du...