Tourisme : paralysie totale à Marrakech

19 janvier 2022 - 18h20 - Ecrit par : A.P

Après presque deux ans de crise sanitaire, le secteur touristique à Marrakech est au point mort. En l’absence de touristes, les boutiques, les restaurants et les hôtels de la ville ocre ferment les uns après les autres.

La ville de Marrakech, très visitée par les touristes, est encore déserte en ce mois de janvier. L’activité touristique dans la ville a été durement touchée par la crise sanitaire, et la récente suspension des vols de et vers le Maroc est venue aggraver la situation. « Tout est paralysé. Dans le souk, il y a encore des magasins ouverts, mais les gens sont à la porte, assis à ne rien faire », déplore Ali, un guide touristique qui vit de ses économies depuis bientôt deux ans.

À lire : Marrakech : vers une cessation totale d’activités des hôtels

La plupart des professionnels du secteur survivent grâce à la subvention de 2 000 dirhams (200 euros) accordée par le gouvernement, mais certains ne bénéficient pas de cette aide. « Il y a des gens qui ne peuvent pas payer leurs prêts auto ou leur maison. J’ai des voisins chauffeurs qui sont enfermés à la maison toute la journée », explique Ali, rappelant que le secteur touristique à Marrakech a quelque peu soufflé en septembre, octobre et novembre derniers, avec un afflux de touristes.

À lire : Comment relancer Marrakech après le Covid-19 ?

Malheureusement, la fermeture des frontières décrétée le 29 novembre dernier pour limiter la propagation du variant du Covid-19, Omicron, a ruiné tous les espoirs. Les acteurs touristiques de Marrakech espèrent vivement que les frontières seront rouvertes le 31 janvier et que les vols internationaux vont reprendre dès début février. Une prolongation de la mesure « serait une très grande déception » pour le secteur, prévient Ali.

À lire : Maroc : des mesures urgentes pour soutenir les opérateurs du tourisme

Pour Abdessadaq Qadimi, président de l’Association régionale des guides touristiques de Marrakech, ces derniers pourraient être temporairement employés dans d’autres secteurs comme la traduction ou les centres d’appels. « Les professionnels du tourisme, les hôtels, les agences de voyages et les transporteurs sont dans une situation de ruine. Ils n’en peuvent plus », indique-t-il, appelant l’État à prendre une « décision forte pour soutenir le secteur », soit avec des aides directes ou des emplois.

Tags : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Comment relancer Marrakech après le Covid-19 ?

La ministre du tourisme Fatim-Zahra Ammor a entamé une visite de deux jours à Marrakech pour échanger avec les acteurs relevant de son département, en vue d’impulser la relance...

Marrakech : vers une cessation totale d’activités des hôtels

La majorité des hôtels à Marrakech risquent de fermer leurs portes face à la prorogation de la fermeture des frontières. En tout, 140 établissements hôteliers ont déjà cessé leurs...

Maroc : des mesures urgentes pour soutenir les opérateurs du tourisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor, a annoncé mercredi la mise en place imminente d’un vaste plan de soutien aux...

Maroc : les professionnels du tourisme demandent de l’aide à l’État pour la reprise

Les professionnels du tourisme se félicitent de la décision du gouvernement marocain relative à la réouverture de l’espace aérien à partir du 7 février et demandent par la même...

Nous vous recommandons

Un expert appelle le Maroc à rouvrir ses frontières

Se basant sur certaines données, Dr Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en systèmes et politiques de santé, a appelé à la réouverture des frontières marocaines restées fermées juqu’au 31 janvier 2022 en raison de la propagation rapide du nouveau variant du virus...

Un avion TUI Fly forcé de faire demi-tour à Casablanca

Un avion de la compagnie aérienne TUI Fly en partance pour Liège a dû faire demi-tour près d’une heure après avoir décollé de l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Aucun dégât humain ni matériel n’est à...

Mohammed VI a réussi à faire plier l’Espagne en 15 mois

Après quinze mois de pressions, le roi Mohammed VI a fini par atteindre son objectif d’amener l’Espagne à reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

Une carte du Maroc avec Sebta et Melilla irrite en Espagne (photo)

Le parti Vox a condamné vendredi la décision du gouvernement de Pedro Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara,demandant par ailleurs le retrait d’une carte du Maroc intégrant Ceuta et Melilla du site internet de l’ambassade à...

Le Maroc sera fortement impacté par la hausse internationale des prix

Le Maroc sera fortement touché par la hausse des prix des produits alimentaires sur le marché international, mais restera toutefois l’un des pays les plus stables du continent, selon l’Oxford Economics...

Les artistes marocains devront montrer patte blanche avant d’aller en Algérie

L’Algérie a, à travers un décret signé par le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, durci l’entrée des artistes étrangers, notamment Marocains, sur son territoire.

Réouverture des frontières : voici les conditions d’accès au Maroc

Le Maroc a annoncé la réouverture de ses frontières le 7 février prochain, mais sous conditions. Voici les précisions apportées par le Professeur Said Afif, membre du Comité Scientifique et Technique Vaccination...

Marrakech attend toujours l’affluence des grands jours

Quelques jours après la reprise des activités, le tourisme semble toujours en convalescence à Marrakech. Le bilan de la réouverture des frontières reste mitigé dans ce secteur en raison notamment des restrictions sanitaires qui perdurent. Toutefois, les...

Le conflit russo-ukrainien, une véritable opportunité pour le Maroc

La crise russo-ukrainienne profite au Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada. Le groupe OCP voit son chiffre d’affaires exploser et compte augmenter sa production afin de répondre à la...

Le pro-Polisario Fayçal El Belloul face à la police judiciaire

Le pro-Polisario Fayçal El Belloul, extradé d’Espagne a été remis, mardi aux autorités marocaines. Celui qui se qualifie d’ennemi du Maroc est interrogé à la Brigade nationale de la police judiciaire...