Tourisme : paralysie totale à Marrakech

19 janvier 2022 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Après presque deux ans de crise sanitaire, le secteur touristique à Marrakech est au point mort. En l’absence de touristes, les boutiques, les restaurants et les hôtels de la ville ocre ferment les uns après les autres.

La ville de Marrakech, très visitée par les touristes, est encore déserte en ce mois de janvier. L’activité touristique dans la ville a été durement touchée par la crise sanitaire, et la récente suspension des vols de et vers le Maroc est venue aggraver la situation. « Tout est paralysé. Dans le souk, il y a encore des magasins ouverts, mais les gens sont à la porte, assis à ne rien faire », déplore Ali, un guide touristique qui vit de ses économies depuis bientôt deux ans.

À lire : Marrakech : vers une cessation totale d’activités des hôtels

La plupart des professionnels du secteur survivent grâce à la subvention de 2 000 dirhams (200 euros) accordée par le gouvernement, mais certains ne bénéficient pas de cette aide. « Il y a des gens qui ne peuvent pas payer leurs prêts auto ou leur maison. J’ai des voisins chauffeurs qui sont enfermés à la maison toute la journée », explique Ali, rappelant que le secteur touristique à Marrakech a quelque peu soufflé en septembre, octobre et novembre derniers, avec un afflux de touristes.

À lire : Comment relancer Marrakech après le Covid-19 ?

Malheureusement, la fermeture des frontières décrétée le 29 novembre dernier pour limiter la propagation du variant du Covid-19, Omicron, a ruiné tous les espoirs. Les acteurs touristiques de Marrakech espèrent vivement que les frontières seront rouvertes le 31 janvier et que les vols internationaux vont reprendre dès début février. Une prolongation de la mesure « serait une très grande déception » pour le secteur, prévient Ali.

À lire : Maroc : des mesures urgentes pour soutenir les opérateurs du tourisme

Pour Abdessadaq Qadimi, président de l’Association régionale des guides touristiques de Marrakech, ces derniers pourraient être temporairement employés dans d’autres secteurs comme la traduction ou les centres d’appels. « Les professionnels du tourisme, les hôtels, les agences de voyages et les transporteurs sont dans une situation de ruine. Ils n’en peuvent plus », indique-t-il, appelant l’État à prendre une « décision forte pour soutenir le secteur », soit avec des aides directes ou des emplois.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : des mesures urgentes pour soutenir les opérateurs du tourisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor, a annoncé mercredi la mise en place imminente d’un vaste plan de soutien aux...

Maroc : les professionnels du tourisme demandent de l’aide à l’État pour la reprise

Les professionnels du tourisme se félicitent de la décision du gouvernement marocain relative à la réouverture de l’espace aérien à partir du 7 février et demandent par la même...

Tourisme : le Maroc a perdu 90 milliards de dirhams en 2 ans

En prévision de la réouverture des frontières, le ministère du tourisme a élaboré un programme basé sur des partenariats avec des voyagistes internationaux et des compagnies...

Comment relancer Marrakech après le Covid-19 ?

La ministre du tourisme Fatim-Zahra Ammor a entamé une visite de deux jours à Marrakech pour échanger avec les acteurs relevant de son département, en vue d’impulser la relance...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

L’un des plus beaux endroits au monde est Marocain

L’Erg Chebbi, ou dunes de Merzouga dans le Sahara marocain, est l’un des plus beaux endroits au monde, selon un classement réalisé par Time Out.

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le Mondialito : un boost économique pour le Maroc

Du 1ᵉʳ au 11 février prochain, le Maroc abritera la 13ᵉ édition du Mondial des clubs. Au-delà de l’aspect sportif, il y aura les retombées économiques, notamment pour le secteur du tourisme.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Le Maroc mise sur le tourisme interne

L’office national marocain du tourisme (ONMT) a lancé le week-end dernier, une campagne multi-support visant à booster le tourisme intérieur.